PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Réglementations

Deloitte Solutions autorisé au reporting Mifid II



228873.jpg

Laurent Collet et Pascal Eber, partners chez Deloitte Luxembourg. (Photo: Deloitte)

Deloitte Solutions est la première société au Luxembourg à avoir reçu du ministère des Finances l’autorisation d’exercer les activités d’ARM en vertu de Mifid II.

Deloitte Solutions (DSO) a reçu, le 28 mars dernier, l’autorisation du ministère des Finances d’exercer les activités d’ARM (approved reporting mechanism) en vertu de la directive européenne Mifid II. Dans un communiqué, la société de conseil affirme être la première société basée au Luxembourg à obtenir une licence lui permettant de rendre compte aux autorités compétentes nationales au nom de ses clients dans le cadre du Mifir.

L’ARM fait partie des nouvelles catégories de prestataires de services de communication de données (PSCD) qui ont été établies lors de l’entrée en vigueur de la directive Mifid II. Les ARM doivent se conformer aux exigences énumérées à l’article 26 du Mifir II et sont autorisés à fournir des services de reporting Mifid II aux sociétés de placement.

Pascal Eber, partner et conducting officer de DSO, explique, dans le même communiqué, que DSO est «actuellement en train de se mettre en relation avec les autorités nationales en dehors du Luxembourg dans le but de servir ses clients à travers le continent».

Une large expérience du reporting

L’entreprise explique aussi qu’elle a déjà une certaine expérience dans le domaine du reporting. DSO supporte déjà ses clients dans le cadre d’Emir depuis la date d’entrée en vigueur du reporting en 2014, et il fournira également des services pour la SFTR lorsqu’elle entrera en vigueur.

«Nous avons bâti un écosystème de confiance pour répondre à l’ensemble des exigences réglementaires en termes de reporting. En combinant notre vaste expertise en matière de réglementation avec des technologies de pointe, nous offrons une solution intégrée pour répondre à vos besoins de reporting réglementaire», a ajouté Laurent Collet, partner Strategy regulatory & Finance.