POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Mécénat culturel

Défiscalisation grâce aux «amis américains du Mudam»



244945.jpg

Le Mudam facilite le don d’œuvres par l’association des «amis américains du Mudam». (Photo: Christian Aschman / Archives)

Le 30 mai dernier, une nouvelle association a vu le jour à New York: l’American Friends of Mudam. Cette association a pour vocation de soutenir et faire rayonner le musée aux États-Unis, mais facilitera aussi la défiscalisation liée aux dons d’œuvres.

«Cette association est née du désir du collectionneur Raymond Learsy de donner des œuvres au Mudam», explique Suzanne Cotter , directrice du musée. «Cette association est une entité indépendante du musée, qui a son siège à New York. Tout en contribuant au rayonnement du Mudam à l’international, et en particulier aux États-Unis, elle permet de recevoir des dons, qu’ils soient financiers ou en œuvres.»

Ce qu’il est plus intéressant de noter, c’est que ses statuts permettent aux Américains de faire un don d’œuvres en bénéficiant d’une défiscalisation de ce don. «C’est un incitatif qui nous permettra, je l’espère, d’avoir accès à de nouvelles œuvres qui viendront enrichir la jeune collection du Mudam. Il ne faut pas se faire d’illusion: si on veut enrichir la collection du musée, nous avons un budget d’acquisition qui est trop modeste pour nous permettre d’acheter des œuvres autres que très récentes. Récemment, je me suis renseignée pour acquérir une œuvre datant des années 1990, mais en seulement deux ans, son prix avait déjà triplé!»

Une histoire luxembourgo-américaine

Le collectionneur Raymond Learsy, qui est membre d’honneur de l’association, a fui le Luxembourg dans les années 1940 au moment de la Seconde Guerre mondiale pour rejoindre les États-Unis. Aujourd’hui, après avoir réussi dans les affaires pétrochimiques et s’être impliqué notamment dans le conseil d’administration du Whitney Museum of American Art, il souhaiterait que quelques-unes de ses œuvres aillent au Luxembourg.

Aussi, un don de 14 œuvres est fait à l’association, qui les prêtera à long terme au Mudam, la durée exacte étant encore en cours de discussion. Une exposition de ces œuvres, datant principalement des années 1980, est prévue à l’automne. Et il est souhaité que l’association fasse par la suite don de ces œuvres au musée.