POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Entre 2018 et 2021

Les débits web ont augmenté au Luxembourg



Juste avant le confinement du printemps 2020, l’ILR a constaté un pic des mesures des connexions internet. (Photo: EU)

Juste avant le confinement du printemps 2020, l’ILR a constaté un pic des mesures des connexions internet. (Photo: EU)

C’est l’une des conclusions émises par Checkmynet.lu, l’outil gratuit de mesure de la performance et de la qualité des services d’accès à internet de l’ILR.

La performance réelle de votre abonnement internet est-elle conforme à celle annoncée par votre opérateur? Pour répondre à cette question, l’ILR (Institut luxembourgeois de régulation) dispose de l’outil Checkmynet.lu .

Entre son lancement en avril 2018 et mars 2021, 335.000 mesures ont été réalisées avec ce dispositif gratuit, annonce mardi l’ILR, qui constate une hausse des débits mesurés au Luxembourg.

Ainsi, la part du nombre de mesures effectuées à des vitesses de plus de 100Mbit/s a été multipliée par deux en trois ans, pour atteindre 28% des accès web fixes de type (W)LAN.

Celles-ci représentent 87,7% de l’ensemble des mesures comptabilisées entre 2018 et 2021, le reste étant représenté par des réseaux mobiles comme la 4G par exemple.

Le Covid a accéléré le tempo

L’ILR observe aussi un impact de la crise sanitaire du Covid-19: les mesures effectuées par Checkmynet ont bondi de 40% entre février et mars 2020, tandis qu’un an plus tard, au premier trimestre de cette année, les débits mesurés – tant en «upload» qu’en «download» – ont augmenté de respectivement 25% et 30%.

«Ces augmentations permettent de conclure que, suite à la pandémie, les consommateurs ont opté pour des produits plus performants permettant d’améliorer la qualité de service, en particulier pour l’éducation et le travail à distance», conclut l’ILR.

L’organisme constate en outre une stabilité des latences mesurées, à environ 26ms, mais une lenteur plus prononcée pour les accès mobiles que les fixes.

À noter que l’outil de l’ILR propose également de tester les connexions sur les réseaux 5G et qu’en sa qualité de médiateur, l’ILR propose aux consommateurs n’ayant pas obtenu gain de cause auprès de leur opérateur un service de médiation gratuit.