ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

La technologie contre les inondations

Databourg, première spin-off du spatial à quitter l’Uni



Ahmad Gharanjik, CEO et fondateur de Databourg Systems, a mis en œuvre un système d’alerte rapide aux inondations et phénomènes extrêmes au bénéfice des autorités et des entreprises. (Photo: Université du Luxembourg)

Ahmad Gharanjik, CEO et fondateur de Databourg Systems, a mis en œuvre un système d’alerte rapide aux inondations et phénomènes extrêmes au bénéfice des autorités et des entreprises. (Photo: Université du Luxembourg)

À partir du «rain fade» des satellites, Databourg peut prédire inondations et événements météorologiques imminents. C’est la première spin-off du secteur spatial à quitter le cocon de l’Université du Luxembourg.

«Rain fade». Décrit l’affaiblissement d’un signal envoyé par un satellite, vers par exemple des ménages à qui il livre la télévision. Fondateur de Databourg Systems, Ahmad Gharanjik s’est aperçu pendant son doctorat au SnT que ces données pourraient être utilisées pour devancer les inondations et autres événements météorologiques spectaculaires et dévastateurs.

Dans un communiqué, ce lundi, l’Université du Luxembourg se félicite qu’elle soit la première start-up à quitter le cocon du SnT et de l’Uni, c’est ce qu’on appelle une «spin-off». L’avantage par rapport à une start-up classique qui se base sur son ressenti est qu’elle ne naît que lorsque des chercheurs ont pu identifier un problème de marché et une solution qu’ils pourraient commercialiser.

 Cette technologie ramène à six heures «seulement» – ça paraît long, mais ça l’est nettement moins que les prévisions classiques – la possibilité pour les autorités d’agir, comme détourner la circulation ou préparer les systèmes de secours à intervenir. La différence vient notamment du machine learning: là où les systèmes classiques ont besoin de tourner deux à trois heures pour générer une nouvelle prévision, le système de Databourg le fait en moins d’une minute.

«Databourg Systems n’aurait pas vu le jour sans l’écosystème unique que nous avons au Luxembourg et au SnT. J’ai reçu l’appui du Technology Transfer Office du SnT et, avant cela, l’expertise scientifique de l’équipe de recherche m’a aidé au cours de mes recherches et à en faire un produit commercial», a déclaré le Dr Ahmad Gharanjik, CEO et fondateur de Databourg Systems. «Dans le cadre de la stratégie nationale des activités et de la recherche liées à l’espace, j’ai pu recevoir l’appui d’un des principaux opérateurs de satellites, ainsi que celui de la Luxembourg Space Agency et du Fonds national de la recherche. J’ai également pu travailler avec l’Agence spatiale européenne. Cet environnement a favorisé le succès.»

La technologie est proposée gratuitement au public et dans une version adaptée pour les entreprises, voire customisée, pour un besoin spécifique. Elle se concentre sur les secteurs des satcom et des assureurs, mais devrait progressivement élargir ses activités.