LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Voyages

réOuverture des frontières

Dans quels pays pourrez-vous voyager cet été?



Les pays méditerranéens n’imaginent pas rater la saison d’été. (Photo: Shutterstock)

Les pays méditerranéens n’imaginent pas rater la saison d’été. (Photo: Shutterstock)

Dans quels pays pourrez-vous passer vos vacances cet été? On peut espérer que la plupart des pays européens rouvriront progressivement leurs frontières, mais tous ne l’ont pas annoncé. Les pays méditerranéens ont, par contre, éclairci leurs positions.

Après un printemps pourri par la pandémie liée au Covid-19, les pays européens tentent désormais de sauver ce qui peut l’être de la saison touristique d’été. Une bouée parfois importante pour les économies nationales.

L’Italie ouvrira ses portes aux touristes dès le 3 juin prochain. Tous les aéroports devraient être rouverts à cette date et les citoyens de pays de l’Union européenne ne subiront pas de quarantaine à leur entrée dans le pays.

La décision peut sembler prématurée, alors que la péninsule italienne a payé un lourd tribut à la crise du coronavirus. Elle est évidemment plus compréhensible économiquement. Le tourisme représente 15% du produit intérieur brut du pays. Or, la pandémie a déjà fait énormément de dégâts depuis le printemps.

La Grèce, de son côté, a mieux résisté à la crise sanitaire. Elle prévoit toutefois de laisser ses frontières fermées aux touristes jusqu’au 1er juillet, même si le tourisme est le deuxième secteur le plus important de son économie. Mais à partir de cette date, les vols reprendront et l’accès sera libre et sans contrôles.

Espagne et Portugal optimistes

L’Espagne a fait le même choix. Ce samedi 23 mai, le Premier ministre, Pedro Sanchez, a annoncé que les touristes seraient à nouveau les bienvenus dès le 1er juillet. Le pays entame à peine son déconfinement ce 25 mai, mais l’Espagne est la deuxième destination touristique au monde et le tourisme représente 12% du PIB. Les maires de nombreuses villes touristiques ont donc mis la pression pour pouvoir assurer la saison d’été.

Le chef du gouvernement a toutefois rappelé que le virus continuait à circuler et que la prudence resterait donc de mise malgré l’ouverture des frontières.

Le Portugal, moins touché par la pandémie que son voisin espagnol, relance progressivement l’activité touristique, qui lui assure près de 9% de ses rentrées. Pour rassurer les visiteurs, le pays a mis en place label «Clean & Safe» pour les hôteliers, les restaurateurs et agents touristiques. Il garantit que l’établissement respecte des règles strictes en matière d’hygiène et de propreté.

Si les différents sites touristiques nationaux ont déjà pu rouvrir leurs portes le 18 mai dernier, les frontières terrestres avec l’Espagne restent fermées. Elles pourraient rouvrir le 8 juin, deux jours après l’ouverture des plages.

Les vols aériens à destination du pays n’ont jamais été interdits, mais fortement limités par les compagnies elles-mêmes. Luxair volera d’ailleurs vers Lisbonne dès le week-end prochain . Le Portugal ne prévoira pas de quarantaine, sauf dans les archipels des Açores et de Madère qui l’exigent actuellement.

Le flou aux frontières

Chez nos voisins les plus proches, on reste toujours en attente d’une décision.

La Belgique vient d’autoriser l’accès des propriétaires à leurs résidences secondaires à la côte ou en Ardenne. Mais aucune décision n’a été prise jusqu’à présent quant à l’ouverture des frontières.

En France, le gouvernement réfléchit toujours à la meilleure solution pour sauver la saison touristique. Mais la seule décision concernant les visiteurs venant de l’étranger est que les frontières resteront fermées jusqu’au 15 juin.

Récemment, toutefois, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, a déclaré qu’il espérait bien pouvoir accueillir à nouveau les touristes des pays voisins dès la mi-juin.