ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Innovation 

Daher s’associe au List pour sa fabrication d’avions



Damien Lenoble, directeur du département Recherche et technologie des matériaux au List, et Cédric Eloy, directeur technique adjoint chez Daher, ont officialisé leur partenariat à Paris. (Photo: List)

Damien Lenoble, directeur du département Recherche et technologie des matériaux au List, et Cédric Eloy, directeur technique adjoint chez Daher, ont officialisé leur partenariat à Paris. (Photo: List)

Le List et Daher ont signé un partenariat au salon JEC World à Paris. Ils se donnent trois ans pour développer et breveter ensemble une nouvelle technologie de soudage par infrarouge pour l’assemblage de sous-structures d’avions produites avec des composites thermoplastiques.

Un «important partenariat» pour le Luxembourg Institute of Science and Technology (List). C’est en plein salon international des matériaux composites, le JEC World à Paris, qui se tenait du 3 au 5 mai, qu’il a été signé avec l’entreprise française Daher. Ensemble, ils vont «développer une technologie de soudage pour l’assemblage de sous-structures d’avions produites avec des composites thermoplastiques». Ce sont des matériaux plus légers, qui diminuent donc le poids et l’empreinte carbone de l’avion, que le constructeur aéronautique aux 1,1 milliard d’euros de chiffre d’affaires a déjà adopté depuis plusieurs années.

Jusqu’ici, il se basait sur les technologies de soudage par induction de la société néerlandaise KVE Composites, acquise en 2019, pour l’assemblage. En s’associant au List, il veut «développer, tester et breveter dans les trois prochaines années une technologie de soudage par infrarouge adaptée aux pièces épaisses de grandes dimensions, à utiliser dans la fabrication en grande série et offrant une reproductibilité élevée ainsi qu’une excellente qualité». L’application de cette nouvelle technologie doit «élargir les solutions de soudage pour les composites thermoplastiques proposées par Daher et KVE Composites».

Qu’est-ce que cela changera concrètement, au niveau de l’efficacité? Et de quelles pièces de l’avion parle-t-on? Mystère. «Les enjeux sont grands et il y a beaucoup de confidentialité autour des pièces et des techniques utilisées», explique le List. Pas de détails financiers non plus sur le contrat. On sait seulement qu’il est fixé pour trois ans. Le partenariat bénéficiera de l’expertise de Daher comme fabricant et de celle du List en matière de «science des matériaux et de développement de procédés».