ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Confinement

Cuisine, bricolage: ces produits populaires



Dans les grandes surfaces, les ventes de produits et de matériel pour cuisiner explosent. (Photo: Shutterstock)

Dans les grandes surfaces, les ventes de produits et de matériel pour cuisiner explosent. (Photo: Shutterstock)

Des produits non alimentaires comme les couteaux de cuisine, les jeux de société ou le terreau pour le jardinage connaissent leur heure de gloire dans les grandes surfaces avec la crise du Covid-19. À l’inverse, les clients boudent textile et nourriture à emporter.

Au-delà des pâtes, des conserves et du papier-toilette, d’autres produits ont du succès avec la crise du coronavirus. Le confinement réveille certains talents de cuisiniers et cela se voit au niveau des achats. «Les couteaux et autres outils de cuisine se vendent plus. Nous n’avons pas de chiffres, mais c’est quelque chose qui est remarquable», note Delhaize Luxembourg. À l’inverse, les ventes de produits à emporter ont diminué de moitié. «Sandwichs, salades, jus…», liste l’enseigne belge. «Les gens ne vont plus au travail ou à l’école, ils les préparent eux-mêmes.»

+130% de ventes pour les puzzles et jeux

«Si on analyse la consommation de nos clients, on peut observer deux tendances: celle de faire des provisions (conserves, surgelés…) et celle de cuisiner. On achète beaucoup moins de pâtisseries, mais on consomme beaucoup plus de farine, de levure, d’œufs et de produits d’aide à la pâtisserie… On achète également beaucoup plus de viande à cuisiner et beaucoup moins de sandwichs et de sushis», confirme Auchan Luxembourg. L’enseigne française note une hausse de 230% ces dernières semaines du nombre de paquets de farine vendus.

Le confinement laisse le temps pour d’autres activités. Ses ventes de jeux et puzzles progressent de 130%. Ou pour faire le ménage. Les produits nettoyants voient leurs ventes augmenter de 130% également.

Le textile en difficulté

«Nous notons une accélération des ventes d’ordinateurs portables et imprimantes, mais a contrario les ventes en électroménager ou en hifi et téléphonie sont en nette régression», constate cependant l’enseigne. L’augmentation peut aussi s’expliquer par la fermeture de tous les commerces non essentiels, qui vendent habituellement du matériel informatique.

Au Cora de Foetz, on remarque surtout, en plus d’achats en croissance pour les produits de cuisine, livres et jeux vidéo, une hausse des ventes au rayon bricolage et jardinage. Par exemple le terreau, les nettoyeurs haute pression… Le magasin explique cela par «le confinement avec une météo clémente».

Peut-être à cause des journées en pyjama, le secteur qui connaît le plus de difficultés, chez Cora comme chez Auchan, est le textile, avec «une très forte régression».