PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Mesure administrative

La CSSF suspend David Mapley pour quatre ans



Les méthodes de gestion controversées de David Mapley ont poussé les actionnaires du fonds à l’assigner en justice, mettant la puce à l’oreille de la CSSF. (Photo: Nader Ghavami/Archives Paperjam)

Les méthodes de gestion controversées de David Mapley ont poussé les actionnaires du fonds à l’assigner en justice, mettant la puce à l’oreille de la CSSF. (Photo: Nader Ghavami/Archives Paperjam)

La Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) a décidé de suspendre l’administrateur du fonds LFP I, du fait notamment de fausses déclarations.

«La CSSF a décidé que monsieur David Mapley ne remplit plus les exigences d’honorabilité professionnelle pour une durée de 4 ans», tranche l’institution dans un communiqué, le 25 mai .

Selon Reporter.lu ,  David Mapley aurait menti à la CSSF sur son expérience professionnelle pour obtenir son agrément d’administrateur du fonds d’investissement spécialisé LFP I. Ses méthodes de gestion controversées ont poussé les actionnaires du fonds à l’assigner en justice, mettant la puce à l’oreille de la CSSF, qui n’a pas hésité à le citer nommément, et à pratiquer le «name and shame» lors de la publication de la sanction.

«Cette décision a été prise compte tenu du fait que monsieur Mapley a fourni des informations incomplètes et fausses à la CSSF dans le contexte d’une déclaration sur l’honneur soumise dans le cadre de la procédure d’agrément. Ce comportement n’est pas conforme aux exigences réglementaires d’honorabilité et ne permet pas une relation basée sur la confiance et la transparence entre un administrateur ou dirigeant d’une entité surveillée et l’autorité de surveillance», ajoute la CSSF.

De son côté, David Mapley se plaignait, fin février , du fait que la CSSF se consacrait davantage à une mission de marketing de la place financière plutôt qu’à son rôle de protection des investisseurs. L’institution avait déjà réagi à l’époque, pointant de fausses accusations à son sujet.