PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

Rapport annuel 2019

La CSSF a encaissé moins d’amendes



Le gendarme de la place financière a vu les sanctions à l’encontre des entreprises d’investissement gonfler en 2019, de même que pour les gestionnaires de fonds d’investissement. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne) 

Le gendarme de la place financière a vu les sanctions à l’encontre des entreprises d’investissement gonfler en 2019, de même que pour les gestionnaires de fonds d’investissement. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne) 

Le gendarme de la place financière a davantage sanctionné les entreprises d’investissement et les PSF spécialisés, en comparaison avec 2018.

Les sanctions financières prononcées par la CSSF au terme de l’année 2019 ont atteint 1,76 million d’euros, renseigne son rapport annuel  diffusé vendredi. Il s’agit d’un montant trois fois inférieur à celui comptabilisé en 2018, où les sanctions prononcées à l’encontre des banques, des entreprises d’investissement, des PSF spécialisés, des PSF de support, des GFI et des entreprises d’audit avaient atteint 5,8 millions d’euros .

Dans le détail, les sanctions prononcées à l’égard des banques ont fondu à près de 734.000 euros contre 4,67 millions d’euros un an plus tôt. Dans le PSF de support, l’ardoise a été divisée par 4, à près de 32.000 euros.

En revanche, les entreprises d’investissement ont été nettement plus sanctionnées en 2019: le total des sanctions a été quadruplé à près de 420.000 euros. La note a été doublée pour les GFI (gestionnaires de fonds d’investissement) à près de 250.000 euros tandis que les PSF spécialisés sont passés de zéro sanction financière à trois cas en 2019, pour un total de près de 180.000 euros.

Un exercice 2019 dans le rouge

À noter enfin que si le chiffre d’affaires de la CSSF est resté pratiquement stable à près de 124 millions d’euros, son résultat net s’est effondré pour atteindre une perte de 4,5 millions d’euros, contre un bénéfice de 14,9 millions d’euros un an plus tôt. Le compte du gendarme de la place financière fait état d’une hausse des charges à tous les niveaux, dont les frais de personnel (+12%) qui ont atteint, en 2019, un total de 98,6 millions d’euros.