BRAND VOICE — LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Habitat

Cocoonut

Créer une communauté forte grâce au coliving



Nicolas Legay et Aurélien Dobbels, cofondateurs de Cocoonut. (Photo: Simon Verjus/Maison Moderne) 

Nicolas Legay et Aurélien Dobbels, cofondateurs de Cocoonut. (Photo: Simon Verjus/Maison Moderne) 

Le concept de coliving gagne de plus en plus d’importance au Luxembourg et attire également de nombreux jeunes, expatriés en majeure partie, exprimant le besoin de se sociabiliser. Outre une expérience de vie, ces derniers sont assurés de faire partie d’une véritable communauté.

Si les immeubles et habitations de coliving abritent des espaces communs d’une superficie importante, c’est avant tout pour permettre aux résidents de tisser des liens. «L’aspect communautaire est l’une des principales raisons pour lesquelles les jeunes actifs souhaitent vivre en coliving. La plupart des personnes qui nous contactent sont originaires de l’étranger, connaissent peu le Luxembourg, et s’y installent pour y saisir de nouvelles opportunités professionnelles», précise Aurélien Dobbels, cofondateur de Cocoonut. Ces nouveaux arrivants partagent le même profil: âgés de 25 à 35 ans, internationaux et diplômés, ils travaillant dans le secteur tertiaire. Ne connaissant personne à leur arrivée, ces derniers peuvent compter sur le coliving pour lier connaissance.

Une expérience en phase avec les attentes des colivers

Cet aspect communautaire étant une priorité pour Cocoonut, l’opérateur de coliving a fait un pari: «Proposer une expérience en phase avec les attentes de ces locataires, à savoir profiter d’un logement de qualité avec une séparation distincte entre les espaces communs et l’espace privatif», explique Nicolas Legay. «Nous constatons un fort besoin d’accéder à une communauté et de partager avec celle-ci tout en conservant son intimité.» C’est pourquoi, contrairement à la cuisine, la salle à manger et le salon, la salle de bains figure parmi les espaces privatifs.

Dans ce contexte, le coliving n’est pas considéré comme une colocation par défaut, mais bien comme un choix. «Les jeunes actifs choisissent le coliving parce qu’ils souhaitent vivre avec d’autres personnes. Il s’agit d’une philosophie de vie», poursuit Aurélien Dobbels. Pour renforcer leurs liens et améliorer le vivre ensemble, les colivers peuvent également compter sur divers services et équipements, comme des tables de ping-pong, tapis de yoga, fléchettes, ou encore vélos.

Le digital au service de l’humain

Passionnés d’innovation, les deux fondateurs de Cocoonut souhaitent proposer une application à leurs colivers, facilitant la vie de ces derniers et participant également à la création d’une communauté. «La technologie permet aux colivers de communiquer entre eux au sein des maisons ou immeubles, mais aussi avec nous. L’application aura pour objectif de faciliter l’organisation d’événements, l’accès à des espaces, activités, services et calendriers communs, mais aussi l’intégration de nouveaux locataires, en annonçant leur arrivée», précise Aurélien Dobbels.

Ce volet digital présente également des avantages d’un point de vue opérationnel en permettant de concentrer au sein d’une même application les flux de problèmes ou d’informations, les documents partagés, les capacités de signature et de paiement et la gestion des clés. «Cela nous tient à cœur, car nous avons un background lié entre autres à l’expérience utilisateur. En tant qu’opérateur, nous intervenons en amont du projet. La technologie est un moyen de rendre l’expérience la plus simple et fluide possible pour la communauté. Chaque parcours utilisateur est en effet unique», déclare Nicolas Legay. Le propriétaire, véritable partenaire du projet, profitera quant à lui d’une vue en temps réel sur son bien, le taux d’occupation, les éventuels incidents, le niveau des charges, etc. Autrement dit, tous les éléments décisionnels visant à rassurer ce dernier.

Intéressé(e) par nos projets de coliving? Rejoignez, vous aussi, la famille Cocoonut en vous inscrivant sur nos listes d’attente.