POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

flambée de l’épidémie

Covid-19: la Belgique durcit ses mesures



Le nouveau Premier ministre, Alexander De Croo, a notamment demandé aux jeunes de faire preuve de la plus grande prudence. (Photo: Shutterstock)

Le nouveau Premier ministre, Alexander De Croo, a notamment demandé aux jeunes de faire preuve de la plus grande prudence. (Photo: Shutterstock)

Tout laissait deviner que les autorités belges allaient prendre de nouvelles mesures face à la reprise de l’épidémie de Covid-19. Le Comité de concertation entre État fédéral, régions et communautés a bien été en ce sens.

Il n’y avait plus guère le choix. Alors que les chiffres de l’épidémie de Covid-19 repartent à la hausse, que des hôpitaux sont presque arrivés à saturation, notamment à Bruxelles, que les centres de testing ne parviennent plus à suivre, notamment à Liège, et que rien n’indique que la propagation de l’épidémie va diminuer par elle-même, des mesures étaient attendues de la part du gouvernement belge.

Le Comité de concertation, qui réunit l’État fédéral, les régions et les communautés, n’a donc eu d’autre choix que de durcir une série de mesures, et cela pour une durée d’un mois:

- dès vendredi, bars, cafés, buvettes des clubs et associations devront fermer à 23h. «On sait qu’après cette heure, l’organisation pose des problèmes», a indiqué le ministre fédéral de la Santé;

- dans un café ou un restaurant , on ne peut plus être que 4 par table, sauf si la famille compte plus de 4 membres;

- il est demandé de limiter à 3 personnes au plus ses contacts en dehors de sa famille. Par «contact», on entend des personnes avec lesquelles une distanciation de 1,5m est possible sans porter de masque.

- pour des événements privés sous son toit, une famille ne peut plus accueillir que 4 personnes au total;

- il est recommandé très fortement de télétravailler partout où cela est possible.

Ces mesures ont eu des effets immédiats. La Ville de Liège a ainsi annoncé l’annulation de la Foire d’octobre, alors que les forains étaient sur le point de s’installer.

Le nouveau Premier ministre Alexander De Croo n’a pas caché que la situation était grave, et même «critique dans certains hôpitaux». Il a notamment demandé aux jeunes de faire preuve de la plus grande prudence, «même si beaucoup en ont assez», mais tout doit être «fait pour éviter un nouveau lockdown ou des mesures encore plus strictes».