ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Conduite autonome

La coréenne Infiniq choisit le Luxembourg



Au Luxembourg, l’implantation d’Infiniq sera dédiée aux ventes et au marketing. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Au Luxembourg, l’implantation d’Infiniq sera dédiée aux ventes et au marketing. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

La société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conduite autonome a choisi d’implanter son bureau européen au Grand-Duché, annonce mardi Luxinnovation.

L’entreprise sud-coréenne Infiniq va ouvrir son siège européen ventes et marketing au Luxembourg, a fait savoir mardi Luxinnovation.

Active dans le domaine de l’intelligence artificielle et des données d’apprentissage automatique pour la conduite autonome, l’entreprise basée à Séoul collabore notamment avec Hyundai Motor et SK Telecom.

Avec cette implantation luxembourgeoise, elle entend étendre ses activités au-delà de son marché domestique sur le marché mondial des données pour la conduite autonome.

«Infiniq avait des doutes quant à l’existence de capacités d’AI suffisantes ici. Nous leur avons fourni des informations détaillées sur le partenariat entre l’Université du Luxembourg et le spécialiste mondial de l’AI, Nvidia, et sur sa haute valeur scientifique. Cela s’est avéré être un facteur important dans la décision de l’entreprise», a commenté Joost Ortjens, head of international business development – automotive chez Luxinnovation.

De l’ICT Spring 2019 à une annonce en 2021

L’agence a joué les entremetteurs aux côtés du LTIO de Séoul (Luxembourg Trade and Investment Office) pour placer le Grand-Duché sur la carte de l’entreprise, de même que Luxko, un consultant coréen basé au Luxembourg. Infiniq a aussi participé au salon ICT Spring en 2019.

«Nous considérons notre première succursale étrangère au Luxembourg comme une tête de pont et nous allons intensifier nos efforts pour entrer dans le domaine des données mondiales pour la conduite autonome», a commenté le CEO d’Infiniq, Park Jun-hyungle.

L’entreprise initialement axée sur le testing a vu le jour en 2001 à Séoul, puis s’est agrandie au fil du temps et a entamé, en 2016, le traitement de données pour la conduite autonome. Un an plus tard, elle a ouvert un centre de développement offshore à Hanoï, au Vietnam.