POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Le «no deal» sur le Brexit évacué

Corbyn accepte l’idée de législatives anticipées



Jeremy Corbyn et le parti travailliste vont voter pour la tenue d’un scrutin anticipé. Une motion pourrait être déposée en ce sens, pour des élections législatives anticipées le 11 décembre. (Photo: Shutterstock)

Jeremy Corbyn et le parti travailliste vont voter pour la tenue d’un scrutin anticipé. Une motion pourrait être déposée en ce sens, pour des élections législatives anticipées le 11 décembre. (Photo: Shutterstock)

Il devrait y avoir des élections législatives anticipées en Grande-Bretagne: le leader du parti travailliste, Jeremy Corbyn, a indiqué qu’il voterait en faveur de la tenue de ces élections puisque l’hypothèse d’un Brexit sans accord s’est éloignée avec un report de ce dernier à fin janvier.

«Notre condition d’exclure une sortie sans accord est désormais remplie», avec le report de la date du Brexit accordé par l’Union européenne, a déclaré Jeremy Corbyn, patron du Labour, devant la garde rapprochée du parti, promettant de lancer «la campagne la plus ambitieuse et la plus radicale pour un véritable changement que notre pays ait jamais vue».

Le leader travailliste a donné son accord au Premier ministre, Boris Johnson, sur la tenue d’élections anticipées avant la fin de l’année.

Lundi, ce dernier avait échoué à réunir la majorité des deux tiers des députés autour du même sujet.

Le Premier ministre entend de son côté obtenir une majorité plus large pour faire avancer le Brexit.