LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Cinéma

Une coproduction luxembourgeoise en ouverture à Namur



Leïla Bekhti est la star du film «Les Intranquilles».  (Photo: Samsa Film)

Leïla Bekhti est la star du film «Les Intranquilles».  (Photo: Samsa Film)

Après avoir été en compétition officielle au dernier festival de Cannes, voilà que «Les Intranquilles», la coproduction de Samsa Film, fera l’ouverture, en octobre, du FIFF, le Festival international du film francophone, à Namur.  

Le Festival international du film francophone, c’est le rendez-vous incontournable de la rentrée pour tous les amoureux wallons de cinéma. Sa 36e édition se déroulera en octobre, à Namur. 

Et c’est une coproduction luxembourgeoise qui fera l’ouverture, le 1er octobre prochain. Puisque c’est le long-métrage «Les Intranquilles» qui aura cet honneur. Un film réalisé par le Belge Joachim Lafosse qui a été coproduit par Jani Thiltges et Samsa Film, avec le Film Fund Luxembourg. Une nouvelle belle distinction après avoir déjà eu, au début de l’été, les honneurs de la sélection officielle au Festival de Cannes

Drame intimiste évoquant la bipolarité dans un couple, «Les Intranquilles» a vécu la majeure partie de son tournage au Luxembourg (30 des 37 jours), notamment dans le village de Fischbach, au nord de la capitale et aux portes de la Petite Suisse. Un tournage qui a été accompagné d’une équipe en bonne partie luxembourgeoise. 

Joachim Lafosse, dont c’est le neuvième long-métrage, viendra à Namur accompagné de son équipe, dont les deux acteurs principaux, Leïla Bekhti et Damien Bonnard. 

L’affiche du film.  (Photo: Samsa Film)

L’affiche du film.  (Photo: Samsa Film)