ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Un phénomène généralisé

Le contre-espionnage expliqué aux PME



284049.jpg

Aux États-Unis, le vol de secrets commerciaux coûterait de 1 à 3% du PIB américain chaque année. (Photo: Shutterstock)

L’espionnage économique est le deuxième plus vieux métier du monde. Pour tenter de s’en préserver, Laurence Duarte, experte en stratégie, propose un plan de bataille en quatre axes.

Internet a tout brouillé. Presque tout. Car, si les groupes qui espionnent et ceux qui sont espionnés ne sont plus dans une guerre est-ouest, les experts continuent chaque jour de trouver de nouvelles méthodes pour collecter des informations sensibles et peser sur la vie de sociétés et d’entreprises.

Dans une tribune d’expert publiée par la Harvard Business Review , Laurence Duarte propose une stratégie en quatre axes. L’Homme – l’employé, même – y est toujours le point faible numéro un, digitalisation ou pas.

Des thématiques qui sont assez similaires à celle de la cybersécurité, évolution de la société oblige.