POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Visite officielle du Secrétaire général de l'OCDE



Paperjam

Le premier rendez-vous de la journée était fixé au ministère des Affaires étrangères, à l'Hôtel Saint-Maximin. M. Johnston y a rencontré Madame Lydie Polfer, ministre des Affaires étrangères et du Commerce extérieur.

Après un entrevue en tête-à-tête, M. Johnston et Madame Polfer ont été rejoints par M. François Biltgen, ministre du Travail et de l'Emploi et ministre délégué aux Communications ainsi que par leurs délégations respectives pour une réunion de travail commune.

A l'issue de cette réunion de travail, Madame Polfer et M. Johnston ont informé la presse sur le contenu de leurs discussions et les missions de l'OCDE. D'emblée, le secrétaire général de l'OCDE a précisé qu'il s'était rendu au Luxembourg afin de mieux comprendre les spécificités du pays. Il a également souligné que l'OCDE n'essaie pas à tout prix d'imposer ses règles aux pays membres mais se conçoit plutôt comme un forum de discussion, un laboratoire d'idées.

Parmi les sujets abordés lors de l'entrevue, figurait notamment l'indexation automatique des salaires, mesure utilisée par le Luxembourg et critiquée par l'OCDE. A ce propos, M. Johnston a préféré a émis ni un avis positif ni un avis négatif. Il a néanmoins recommandé de faire analyser les effets à long terme de l'indexation automatique des salaires par des experts.

Après la conférence de presse, M. Johnston s'est rendu au Palais grand-ducal où il a été reçu en audience par S.A.R. le Grand-Duc. Il a ensuite rencontré M. Jean Spautz, président de la Chambre des députés, ainsi que des représentants la commission de l'Economie, de l'Energie, des Postes et des Transports et de la commission des Finances et du Budget.

Avant de se rendre à l'Hémicycle européen pour l'ouverture officielle du forum OCDE sur "L'avenir de l'argent", M. Johnston a eu une entrevue avec M. Charles Goerens, ministre de la Coopération, de l'Action humanitaire et de la Défense.