POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Un bilan 2000 positif pour la Brasserie de Luxembourg



Paperjam

L'objectif N°1 de la Brasserrie est de répondre aux v'ux du client. Ses exigences évoluent et s'individualisent. Le marché exige des produits pour tous les goûts. Tout en étant producteur de deux pils prestigieuses, la Mousel et la Diekirch, la Brasserie de Luxembourg Mousel Diekirch de part ses alliances stratégiques et accords de distribution en provenance de plusieurs pays s'est efforcé de diversifier la palette de ses produits de façon à pouvoir répondre aux demandes les plus diverses.

Ainsi la Brasserie de Luxembourg est le distributeur de bières importées, telles que la Super Bock, la Leffe, la Belle Vue et la Hoegaarden. Surtout, grâce à la marque Diekirch, la Brasserie de Luxembourg représente également près de 85% de l'exportation des bières luxembourgeoises.

Avec la fusion, la Brasserie a connu une réorganisation complète du dispositif de gestion, de production et de distribution. Cette réorganisation s'est faite sans licenciements et au contraire, 15 personnes ont été engagées depuis le moment de la fusion.

De grands investissements ont été faits dans le cadre de l'outil industriel. Un robot automatique pour le chargement et déchargement des fûts, une nouvelle chaudière, un nouveau pasteurisateur.

Pour l'année en cours, le site de Diekirch va être embelli et un investissement important est prévu pour cette tâche.  D'autre part, le Conseil d'administration a prévu un investissement industriel de 60 millions pour rénover une partie des installations.

Le bilan 2000

Avec un chiffre d'affaire de 1,14 milliards, la Brasserie de Luxembourg est incontestablement le leader du marché grand-ducal. Avec un bénéfice net de 136 millions, elle termine également l'année avec une bonne croissance des résultats financiers.

Malgré un été très maussade, la production s'élevait à 228 000 hectolitres et les ventes totales approchent les 280 000 hectolitres en 2000. Pour l'année 2001, les ventes devraient atteindre 300 000 hectolitres en y incluant les produits tiers importés. L'année 2000 était une année de réussite car la nouvelle entité est devenue le numéro un du pays, et a surtout aussi réussi à optimiser le niveau professionnel de l'équipe en place.

Le renouveau Mousel

Avec l'objectif de reconquérir des parts de marché sur le marché grand-ducal, la Brasserie de Luxembourg va relancer sa bière numéro un au Grand-Duché, la Mousel.  La Mousel va être positionnée comme la pils luxembourgeoise synonyme de la convivialité et du plaisir de vivre.  A côté des autres bières luxembourgeoises, elle se veut davantage la bière pour les gens qui prennent la vie du bon côté, qui ont de l'humour et de l'esprit. Dans cette optique, toute une série d'activités a été développée pour donner un nouveau souffle à cette bière de tradition luxembourgeoise.

D'abord, tous les emballages ont été revus dans leur dessin et deviennent plus rouge.  D'autre part, de nouveaux formats d'emballages vont être lancés, entre autre une boîte de 50 cl, un mini-fût de 5 litres et un six-pack de 25 cl.  Mousel va ainsi être présente dans des segments où la marque n'était pas présente avant.

Toute la publicité de la marque a été revue. L'agence Orbite a été l'agence gagnante d'une compétition entre quatre agences de publicité luxembourgeoises. Afin de renforcer le positionnement souhaité pour la marque Mousel, exprimant la joie de vivre et la convivialité, un nouveau slogan a été choisi " Mousel bréngt Faarw an d'Liewen ".  Une importante campagne publicitaire va démarrer le samedi 31 mars, aussi bien dans la presse qu'à la radio qu'en horeca.  Et pour fêter l'arrivée du nouveau packaging, la Brasserie de Luxembourg invite les consommateurs à faire la fête dans la plupart des cafés Mousel où, lors d'une "Happy Hour", le mercredi 4 avril dès 17 heures, la Mousel coulera pendant une heure gratuitement à flot.

L'opération de Marketing ne s'arrêtera pas à cette action. Une importante campagne d'images dans la presse et à la télévision feront redécouvrir au consommateur luxembourgeois une marque qui se veut " gemütlech ", plus moderne et au goût du jour.

D'autres projets en l'attente

D'autres projets importants sont à l'étude à la Brasserie de Luxembourg, entre autre la marque Diekirch verra également très prochainement une évolution de son emballage, de même que de nouvelles références. Le site de la Brasserie de Diekirch va être modernisé pour avoir un look plus moderne et plus frais.  Avant la fin de l'année, le site Internet pour les marques Diekirch et Mousel va être développé. La Brasserie a également l'intention de développer le portefeuille de produits tiers, et le lancement de limonades Frisumo avant la fin de ce mois-ci est déjà une première nouveauté dans le portefeuille.