POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Trois communiqués de la défense de Yves Bouvier



 (Photo: Olivier Minaire / archives)

(Photo: Olivier Minaire / archives)

26 février 2015 - 23:00

Entendu par les Autorités monégasques dans une affaire sans lien avec la Principauté, Monsieur Yves Bouvier conteste énergiquement toute responsabilité.

Sous couvert de trusts chypriotes ou de sociétés étrangères, MonsieurDimitriRybolovlev se réclame à Monaco de la propriété de tableaux, propriété que pour les besoins de son divorce il conteste pourtant devant les juridictions genevoises. Il allègue à propos de leur vente, conclue en bonne et due forme, des manœuvres imaginaires qui résultent de l’évaluation unilatérale et hautement contestable qu’il en propose.

28 février 2015 - 15:30

A l’issue de la garde à vue, Monsieur Yves Bouvier a été laissé libre.

Dans son ordonnance, le Juge d’instruction du Tribunal de Première Instance de Monaco, Monsieur Loïc Malbrancke, retient que les faits instruits « à les supposer établis dans tous leurs éléments juridiques » seront appréciés « par la juridiction de jugement si elle devait être saisie ».

Il n’a pas estimé que la détention provisoire s’imposait et a prévu un cautionnement échelonné.

Monsieur Yves Bouvier se félicite du bon déroulement de la garde à vue.

1er mars 2015 - 14:30

Le montant du cautionnement, qui pourrait à première vue sembler important, veut en réalité tenir compte du prétendu préjudice, dont la défense de Monsieur Bouvier démontrera la fantaisie et l’inexistence. Il n’est pas à exclure que cette caution tienne également compte de la personnalité du plaignant.

En tout état de cause, un cautionnement quel que soit son montant ne s’interprète en aucun cas comme un pré-jugement et laisse entière la présomption d’innocence.