POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Tripartite sidérurgie sous la présidence de M. Juncker



Paperjam

La tripartite se réunira à l'avenir tous les trois mois afin de suivre le processus d'intégration de l'Arbed, d'Aceralia et d'Usinor.

Le Premier ministre a aussi confirmé que le gouvernement luxembourgeois n'avait pas l'intention de se retirer en tant qu'actionnaire stable d'Arcelor.

Par ailleurs, le modèle de cogestion sera maintenu pour les entreprises sidérurgiques au Luxembourg. Le conseil d'administration de l'Arbed S.A. restera en fonction. Il se composera de 15 membres, dont cinq représentants des syndicats.

Autre décision: la tripartite pourra se réunir à l'avenir sur demande d'un des partenaires en cas de problèmes dans une des entreprises luxembourgeoises non sidérurgiques d'Arcelor (Paul Würth, Circuit Foil, etc.).

La prochaine tripartite a été fixée au 28 mars 2002.