POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Part du transport routier: 75% du fret terrestre total en 2012



En 2012, la route restait de loin le mode de transport de marchandises dominant avec 74,5% de la performance du fret terrestre total. (Photo: Luc Deflorenne / archives)

En 2012, la route restait de loin le mode de transport de marchandises dominant avec 74,5% de la performance du fret terrestre total. (Photo: Luc Deflorenne / archives)

En 2012, le transport terrestre de fret s'établissait à 2 186 milliards de tonnes-kilomètres, en baisse de 11,7% par rapport à son niveau de 2007. La route restait de loin le mode de transport de marchandises dominant (74,5% de la performance du fret terrestre total en 2012), sa part étant quasiment inchangée depuis 2007.

Ces chiffres proviennent d’une publication d'Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne, sur la répartition modale du transport terrestre de marchandises dans l’UE.

La performance du fret terrestre a diminué de 12% dans l’UE depuis son pic de 2007

Dans l’UE28, le total du transport terrestre de marchandises, exprimé en tonnes-kilomètres, a diminué de 11,7% entre 2007 et 2012. Chacun des trois modes de transport terrestre a également enregistré une baisse en termes absolus au cours de ces six années, le transport routier (-12,8%) et le rail (-9,9%) ayant chuté de façon significative, tandis que les voies navigables intérieures (-4,1%) affichait une baisse plus modérée. En conséquence, la répartition modale4 du transport terrestre de marchandises a peu changé au cours de cette période: le transport routier est passé de 75,4% en 2007 à 74,5% en 2012, le transport ferroviaire de 18,3% en 2007 à 18,6% en 2012 et les voies navigables intérieures de 6,3% en 2007 à 6,9% en 2012.

Le rail, principal mode de transport de marchandises dans les trois États membres baltes

Entre 2007 et 2012, la part du transport routier dans la performance du fret terrestre total a diminué dans quinze États membres, a augmenté dans onze et est restée stable dans deux autres. En 2012, la route comptait pour moins de la moitié du transport terrestre de marchandises en Lettonie (15,7%), en Lituanie (29,6%), en Estonie (33,0%), en Roumanie (39,4%) et aux Pays-Bas (47,5%), alors qu'elle représentait plus de 90% à Chypre et à Malte (100,0% chacun), en Irlande (98,9%), en Grèce (98,5%) et en Espagne (94,5%).

Le transport ferroviaire a quant à lui été le principal mode de transport terrestre de marchandises en 2012 en Lettonie (84,3%), en Lituanie (70,4%) ainsi qu’en Estonie (67,0%), alors que sa part était inférieure à 10% en Irlande (1,1%), en Grèce (1,5%), en Espagne (5,5%), aux Pays-Bas (6,0%) et au Luxembourg (8,8%). Entre 2007 et 2012, la part du rail dans le total du transport terrestre de marchandises a diminué dans quatorze États membres et a augmenté dans douze autres.

Concernant les voies navigables intérieures, les proportions les plus élevées en 2012 ont été observées aux Pays-Bas (46,5% du fret), en Bulgarie (30,5%) et en Roumanie (29,2%).

Le quart du transport routier de marchandises de l'UE réalisé sur les routes allemandes

De par sa taille et son emplacement au cœur de l’Europe, mais également en raison de son importance en tant que pays disposant d’importantes industries manufacturières, l'Allemagne arrive en tête à l'échelle européenne du transport routier de marchandises en 2012, tant pour le transport national qu’international. 24,4% du total des  tonnes-kilomètres réalisées par le transport routier de marchandises (correspondant à 398 milliards de tkm) ont été effectuées sur les routes allemandes. La France (257 mrds de tkm) était assez loin derrière, avec une part de 15,8%, suivie de l’Espagne (170 mrds de tkm, soit 10,4%), du Royaume-Uni (166 mrds de tkm, soit 10,2%), de l’Italie (139 mrds de tkm, soit 8,6%) et de la Pologne (128 mrds de tkm, soit 7,9%). Ensemble, ces six États membres représentaient en 2012 plus de 75% de la performance totale du fret routier dans l’UE.

Plus forte proportion du transport international en Slovénie

Le fait de décomposer le transport routier total de marchandises en transport national et transport international permet de distinguer les États membres où le transport national est principalement responsable du niveau de la part de la route dans la répartition modale, de ceux où le transport international a le plus d’incidence. Dans neuf États membres, le transport national comptait pour plus de 75% du transport routier total de marchandises: à  Chypre (100,0%), en Finlande (95,7%), au Royaume-Uni (92,7%), en Grèce (88,7%), en Irlande (84,4%), en Italie (81,1%), en Espagne (79,0%), en Suède (77,4%) et en Roumanie (75,9%). À l’inverse, le transport routier national de marchandises représentait moins de la moitié du total en Slovénie (25,8%), en Autriche (38,3%), au Luxembourg (38,8%), en Lituanie (40,6%), en Slovaquie (42,2%), en Belgique (42,7%), en République tchèque (44,6%) et en Hongrie (46,3%).

Cliquez ici pour voir le communiqué dans son entièreté.