POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Communiqué de presse

MemoShoah avertit à l’égard des développements politiques



Le nouveau conseil d'administration a adopté un ensemble de 15 projets, qui seront immédiatement conçus et graduellement mis en application. (Photo: Bob Goerens)

Le nouveau conseil d'administration a adopté un ensemble de 15 projets, qui seront immédiatement conçus et graduellement mis en application. (Photo: Bob Goerens)

«Il semblerait que le spectre méprisant pour le genre humain du fascisme et du national-socialisme renaisse de ses cendres à nouveau. Nous voulons, nous devons lutter contre cela et nous le ferons.» C’est ce qu’a déclaré l’organisation MemoShoah Luxembourg asbl suite à son assemblée générale à Luxemburg-Cents.

«Il est plus important que jamais d’éclairer sur la Shoah et les autres génocides – mais également d’expliciter comment on en est arrivé là et quels facteurs pourraient nous y ramener. Voilà pourquoi notre action sera dirigée avant tout vers la jeune génération. Elle ne devrait pas devenir la victime de théories conspirationnistes ou de révisionnisme historique.»

Le nouveau conseil d’administration a adopté un ensemble de 15 projets, qui seront immédiatement conçus et graduellement mis en application. Il s’agit notamment d’un film documentaire, de la publication d’un ouvrage, de conférences, d’expositions, de concerts commémoratifs, de l’initiation de projets pédagogiques et de la mise en place d’une bibliothèque sur la Shoah. De nombreux projets seront réalisés en partenariat avec d’autres organisations à Luxembourg.

L’association entend en outre participer activement à la mise en œuvre de la présidence luxembourgeoise de l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA), qui durera du 1er mars 2019 au 1er mars 2020.

Claude Marx, un des anciens co-présidents, s’est retiré du conseil d’administration pour des raisons d’âge. Il continuera cependant à se mettre à disposition de l’association. L’association sera toujours dirigée par une coprésidence, composée de Jeannot Aach et de Jim Goerres. Monique Dabé reste secrétaire; Bob Goerens est à nouveau trésorier; Mil Lorang reste chargé de presse. Le conseil d’administration se compose en tout de 13 membres. 

La modification statutaire adoptée à l’unanimité doit permettre à l’avenir à l’ASBL, en cas de négation de l’Holocauste, de se constituer partie civile dans un procès pénal, ce qui n’était pas possible jusqu’à présent. L’objet social a été étendu aux domaines de l’antisémitisme et du racisme, de sorte que MemoShoah pourra également agir en justice dans ces cas-là.

Membres du conseil d’administration: Jeannot Aach, Monique Dabé, Françoise Flesch, Bob Goerens, Jim Goerres, Serge Goffinet, Christian Junck, Bob Krieps, Mil Lorang, Christian Meyers, François Moyse, Mani Muller, Jochen Zenthöfer