POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Les statuts de l’Université Grande Région adoptés



La signature des statuts de l’UniGR permettra aux six universités de participer à un espace commun d’enseignement supérieur. (Photo: Architizer)

La signature des statuts de l’UniGR permettra aux six universités de participer à un espace commun d’enseignement supérieur. (Photo: Architizer)

Le 24 novembre 2015, les présidents et recteurs des six universités de la Grande Région ont officiellement signé les statuts et ainsi transformé le groupement universitaire en association de droit luxembourgeois. 

Dans le cadre de la séance constitutive au 17e étage de la Maison du savoir du nouveau Campus Belval de l’Université du Luxembourg, les six présidents et recteurs des universités de Kaiserslautern, de Liège, de Lorraine, du Luxembourg, de la Sarre et de Trèves ont adopté les statuts de l’association et élu leur conseil d’administration pour les deux années à venir. L’assemblée générale a élu le président de l’Université de Lorraine, Pierre Mutzenhardt, président du conseil d’administration, et Michael Jäckel, président de l’Université Trèves, vice-président. Celui-ci, en tant que président sortant du conseil de l’UniGR, a été particulièrement remercié par Mutzenhardt dans son discours d’investiture, pour la préparation dans la création d’une forme juridique pour l’UniGR. L’engagement de Lucienne Blessing, directrice par intérim, a également été unanimement salué. L’association est désormais à la recherche d’un secrétaire général pour son bureau central, afin de faire de l’UniGR un moteur de la Grande Région.  

Les six universités partenaires de l’UniGR avaient décidé en 2013 de poursuivre la coopération débutée dans le cadre du projet Interreg en créant un groupement universitaire pérenne, qui s’est doté maintenant d’une forme juridique propre: l’Université de la Grande Région asbl - UniGR asbl. Grâce à cette initiative, le groupement d’enseignement supérieur se donne les moyens de poursuivre les activités désormais ancrées dans le quotidien des universités, mais également de développer de nouveaux projets, de répondre en commun à des appels à projets, de dynamiser sa communication au sein et au-delà de la Grande Région, et de participer activement à la mise en place d’un espace commun d’enseignement supérieur au sein de l’espace politique «Grande Région». La signature des statuts par les présidents et recteurs marque une étape capitale pour atteindre cet objectif.