ENTREPRISES & STRATÉGIES

La FLLV change de nom et devient mobiz



Gerry Wagner, président de la FLLV. (Photo: Maison moderne / archives)

Gerry Wagner, président de la FLLV. (Photo: Maison moderne / archives)

À l’occasion de l’assemblée générale qui s’est tenue le 30 juin 2016, la Fédération luxembourgeoise des loueurs de véhicules (FLLV) change de nom et de logotype. Elle devient mobiz, Rental and Mobility Business Association.

Pourquoi la FLLV change-t-elle de nom?

L’acronyme FLLV – Fédération luxembourgeoise des loueurs de véhicules – ne correspond plus à la réalité de ce que la fédération représente depuis sa création en 1971. À l’origine, la fédération se voulait une représentation professionnelle des loueurs de véhicules long et court termes présents au Luxembourg. Lors de la création de la fédération, ceux-ci disposaient d’un parc d’un millier de véhicules environ. Aujourd’hui, la fédération réunit 22 sociétés de leasing opérationnel de véhicules et de location court terme hautement professionnalisées. Les membres de la fédération exploitent un parc de quelque 35.500 véhicules.

Au cours des années, l’activité des membres s’est fortement développée, du simple fournisseur de véhicules au véritable conseiller en mobilité. Pour assurer la mobilité des employés, il ne suffit plus de mettre un véhicule à disposition des employés; à côté des aspects purement financiers, il faut tenir compte des aspects environnementaux, responsabilité sociale des entreprises, et de la congestion croissante des routes. Les clients ont besoin de plus en plus de services complets et intégrés, parfaitement adaptés à leurs besoins de mobilité.

Et que signifie mobiz?

mobiz se construit de «Mobilité» (ou «Mobilitéit», «Mobilität», «Mobility») et «Business». Dans la dénomination complète «Rental and Mobility Business Association», la partie «Rental and Mobility» représente les trois piliers de base: la location, le leasing ainsi que la mobilité en général. «Business Association» souligne le caractère professionnel de ce regroupement. La dénomination anglophone a spécialement été choisie pour témoigner de la volonté de l’association de s’adresser à l’ensemble de la population au Luxembourg. Le graphisme à caractère simple, sérieux et orienté vers l’avenir se veut dynamique, avec une touche écologique.

Quel est le défi auquel mobiz est actuellement confrontée?

Assurer la mobilité est devenu un vrai défi au Luxembourg. Le trafic ne cesse d’augmenter et contrairement à d’autres pays, il faut tenir compte d’un grand nombre de frontaliers. Les aspects environnementaux, la qualité de vie des employés, les besoins ponctuels des clients, etc. ont poussé la fédération à penser au-delà de la simple mise à disposition d’un véhicule. Des solutions intégrées voire multimodales et surtout transfrontalières sont requises.
mobiz veut continuer à la mettre à disposition des instances politiques et économiques pour optimiser des solutions représentant une valeur ajoutée pour tous les acteurs.