POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Jean Asselborn au Conseil Affaires générales à Bruxelles



Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes ; David Lidington, ministre adjoint au ministère des affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni. (Photo: MAEE)

Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes ; David Lidington, ministre adjoint au ministère des affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni. (Photo: MAEE)

Le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, a participé au Conseil «Affaires générales» (CAG) de l’Union européenne (UE), le lundi 29 septembre 2014, à Bruxelles.
 
Le Conseil «Affaires générales» (CAG) a été présidé par le secrétaire d'État italien chargé des Affaires européennes, Sandro Gozi, et s’est inscrit dans le contexte des travaux de préparation du Conseil européen des 23 et 24 octobre 2014.
 
La réunion a tout d’abord permis de se pencher sur les différents dossiers à l’ordre du jour du prochain Conseil européen, dont notamment l’action en matière de climat et d’énergie. Le ministre Asselborn a rappelé que, soutenant des objectifs ambitieux en matière de réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES), en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique, le Luxembourg est favorable à une prise de décision sur le paquet climat-énergie 2030 à l’occasion du Conseil européen en octobre 2014. En matière d’énergies renouvelables, le Luxembourg soutient un objectif d’au moins 30%.
 
Les ministres se sont ensuite penchés sur l’état de la mise en œuvre du Pacte pour la croissance et l’emploi de l’UE. Dans ce contexte, le ministre Asselborn a déclaré attendre avec grand intérêt le programme d’investissements de 300 milliards € proposé par Jean-Claude Juncker, tout en insistant sur la nécessité de clarifications dès l’entrée en fonction de la nouvelle Commission, notamment en ce qui concerne la définition des priorités sectorielles, dont l’innovation et la recherche. En ce qui concerne le marché numérique, le ministre Asselborn a rappelé la volonté du Luxembourg de voir des progrès déterminés en vue de son achèvement.
 
Enfin, le Conseil a traité le dossier de la stratégie macro-régional de la mer Adriatique et de la mer Ionienne.