PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

ING lance Fintech Village



b.legrand_ing.jpeg

En Belgique, ING et ses partenaires innovent dans le secteur fintech, en coordonnant le lancement d’ING Fintech Village, le premier accélérateur belge dédié aux technologies financières.

ING a en effet conclu un partenariat avec plusieurs intervenants, aux qualités et aux compétences complémentaires: le cabinet de conseil Deloitte, le bras d’innovation du réseau de messagerie bancaire international SWIFT (SWIFT Innotribe), quelques structures d’investissement (Belcube, SmartFin Capital, Eggsplore) et enfin le réseau de support Startups.be. ING met ainsi en place le premier accélérateur spécifiquement axé sur les technologies financières. Contrairement aux incubateurs, qui visent à aider les start-up prometteuses dans la phase de lancement et celle qui précède, ce projet est destiné aux starters ayant déjà passé ce cap initial et prêts pour la mise à l’épreuve de leurs produits ou services.

Fort de son expertise spécifique, chaque partenaire contribue au projet en y apportant de la valeur ajoutée. ING Fintech Village propose aux start-up de suivre un programme de coaching leur permettant de prouver la pertinence de leur concept de manière accélérée et de tester leur «Proof of concept» dans un contexte bancaire réel. L’objectif est de favoriser le développement des start-up existantes et d’accélérer le rythme de l’innovation, afin d’imaginer des solutions qui améliorent l’expérience client et enrichissent le secteur fintech. Avec ce projet en Belgique, ING marque une nouvelle étape dans son engagement à innover et à permettre à ses clients de conserver une longueur d’avance tant sur le plan privé que professionnel.

D’ailleurs, en février dernier, ING prenait une participation, pour un montant de 7,5 millions EUR, dans le fonds de capital-risque SmartFin Capital. Lancé fin 2014, il a pour objectif d’investir exclusivement dans des fintech.

Aux côtés de quelques entrepreneurs (notamment des cofondateurs d’Ogone, Clear2Pay et Keytrade) et de représentants de ses partenaires, ING a rassemblé une quinzaine de mentors issus de tous ses métiers, de l’informatique à l’innovation, en passant par le marketing, la banque de détail, l’épargne et l’investissement, les services aux entreprises, etc.

Et au Luxembourg?

Le domaine des fintech est actuellement sur toutes les lèvres, y compris au Luxembourg, où c’est un élément clé de la stratégie digitale du gouvernement. La présence au Grand-Duché de nombreux établissements financiers, institutions européennes et gestionnaires d’infrastructures de paiement crée autour de Luxembourg un environnement unique. La proximité immédiate des décideurs et des autorités réglementaires fait de Luxembourg un écosystème demandeur en solutions fintech, mais aussi riche en connaissances, expertise et savoir-faire.

ING Luxembourg contribuera à cette initiative et en bénéficiera bien évidemment, l’innovation étant au cœur de la stratégie d’ING et aujourd’hui encore plus qu’hier. C’est une façon pour ING d’être connectée au bouillonnement technologique et de contribuer ainsi à sa stratégie de banque digitale en s’entourant d’un réseau d’experts en la matière qui vont permettre de réinventer le métier de banquier.

Au niveau global, ING l’a d’ailleurs très bien compris en nommant un responsable des fintech, répondant directement au chief innovation officer, Brunon Bartkiewicz. 

C’est Benoît Legrand, actuellement CEO ING France, qui prendra ses fonctions de «head of fintech» le 1er octobre prochain.

Et le 17 novembre, il sera au Grand-Duché où il interviendra lors du «Luxembourg Finance Management Summit» qui rassemblera plusieurs centaines de professionnels du secteur financier.