ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Fonds Lorrain des Matériaux: Retour sur une première année d’investissement dynamique



industrie_01.jpg

Au terme d’un premier exercice marqué par cinq prises de participations pour un montant total engagé de 3,5 M€, le Fonds Lorrain des Matériaux a fêté son premier anniversaire le 3 février au Centre Pompidou de Metz.

Inauguré en 2009, le Fonds Lorrain des Matériaux s’appuie sur un partenariat entre ArcelorMittal, la Région Lorraine, CDC Entreprises (dans le cadre du programme FSI France Investissement) et l’ILP, avec le soutien de l’Union Européenne (via le Fonds Européen de Développement Régional) et de l’Etat français. Société d’investissement en capital-risque dotée de 18 millions d’euros, le FLM propose des solutions de financement en fonds propres dédiées aux start-ups et PME innovantes dans le domaine des matériaux. Cet accompagnement, qui peut atteindre un montant compris entre 500 k€ à 2 M€ sur une durée de cinq à sept ans, quel que soit le stade de développement de l’entreprise, a pour vocation de contribuer au développement de projets innovants à fort potentiel dans tous les domaines mettant en jeu des matériaux de pointe. Cela inclut notamment les domaines traditionnels en pleine mutation tels que de la métallurgie, la plasturgie, la construction et le bâtiment, mais aussi les secteurs émergents tels que les nanotechnologies, les semi-conducteurs, les composites et fibres techniques, les technologies du recyclage, les dispositifs médicaux, ou encore l’énergétique.

Fort de ce positionnement original, le Fonds Lorrain des Matériaux a rapidement trouvé un écho dans le paysage industriel de la Lorraine et dans les régions voisines. C’est ainsi que près de 70 dossiers d’investissement en provenance du quart Nord-est de la France, mais aussi de Belgique, du Luxembourg et d’Allemagne, ont été étudiés depuis le lancement du fonds. Au terme d’un processus d’analyse rigoureux s’appuyant sur une forte expertise technologique, ces opportunités d’investissement se sont concrétisées en 2010 par un investissement cumulé à hauteur de 3,5 millions d’euros répartis dans cinq jeunes entreprises, actives dans des secteurs allant des implants chirurgicaux aux revêtements de surface nanostructurés, en passant par les composites plastique-fibres naturelles. Sur ces cinq premières sociétés partenaires du FLM, trois sont implantées en Lorraine tandis que les deux autres, respectivement alsacienne et allemande, entretiennent des synergies industrielles fortes avec la région. Cette large capacité d’intervention est un trait caractéristique du FLM dont l’objectif est de contribuer par des investissements ciblés au développement d’activités innovantes à fort potentiel de croissance en Lorraine.

Preuve que la création du FLM répond bien à un besoin, l’activité du fonds a donc été soutenue pour cette première année qui a vu s’investir près de 20% de l’enveloppe totale du fonds. L’équipe du FLM, qui a récemment réuni des professionnels du monde industriel et financier ainsi que les principaux acteurs régionaux de l’innovation pour célébrer ce premier cap passé, entend bien rééditer cette performance en 2011, tout en maintenant le haut niveau de sélectivité garant de la qualité du portefeuille d’investissement.