COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Enquête sur les conditions de travail en Europe: 6e édition



 (Photo: David Laurent / archives)

(Photo: David Laurent / archives)

Eurofound a lancé le travail de terrain pour la sixième enquête européenne sur les conditions de travail (6 EWCS). Sur la base d’interviews auprès de plus de 43.000 travailleurs, cette étude critique et opportune suit l’état actuel des conditions de travail en Europe, souligne la qualité du travail et de l’emploi, et surveille l’évolution des tendances. Les premières conclusions de la 6 EWCS seront présentées fin 2015.

Les enquêtes européennes sur les conditions de travail (EWCS) fournissent des informations comparatives précieuses et uniques relatives aux conditions de travail, couvrant des thèmes tels que le temps de travail, la santé et la sécurité au travail, l’organisation du travail, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, la formation, et la satisfaction générale concernant les conditions de travail. L’objectif poursuivi est d’aider les décideurs politiques à améliorer les conditions de vie et de travail en général.

À ce jour, Eurofound a réalisé cinq enquêtes européennes sur les conditions de travail (en 1991, 1995, 2000, 2005 et 2010). La sixième vague de l’enquête sera basée sur les leçons tirées des cinq vagues précédentes et fournira un vaste aperçu de tendances sur le lieu de travail en Europe au cours des 25 dernières années.

L’enquête offre une occasion aux travailleurs de faire entendre leur voix concernant l’état de leurs conditions de travail et la façon dont les conditions de travail et la qualité de leur travail affectent leur vie.

En coopération avec Ipsos, Eurofound interrogera environ 43.000 travailleurs dans 35 pays européens pendant la période de février à juin 2015. Les entretiens directs auront lieu au domicile du répondant. Les renseignements recueillis seront traités dans la plus stricte confidentialité, garantissant ainsi l’anonymat des personnes interrogées. Cette enquête vise un échantillon aléatoire de travailleurs, allant de 1.000 à 3.300 personnes par pays.