ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

DuPont annonce des bénéfices par action



dupont_contern_photo_dupont.jpg

DuPont (Nyse: DD), une société de science qui apporte aux marchés mondiaux des produits, matériaux et services nés de son savoir scientifique et de son ingénierie de premier rang, a présenté aujourd’hui ses bénéfices du quatrième trimestre, qui se montent à 0,27 dollar par action, contre 0,57 dollar au même trimestre de l’année précédente. Pour l’année entière, DuPont a dégagé un bénéfice de 2,77 dollars par action, contre 3,36 dollars l’année précédente.

Les ventes du dernier trimestre se montent à 5,3 milliards de dollars, soit 9% de moins qu’au quatrième trimestre 2014, reflétant l’impact des taux de change à hauteur de 8% ainsi qu’une baisse des volumes de 1%. Pour l’ensemble de l’année, les ventes ont été de 25,1 milliards – 12 % de moins qu’en 2014, en raison des effets de change (à hauteur de 8%), des changements de portefeuille (pour 2%) et des baisses de volume (3%). 

Le conseil d’administration de DuPont a approuvé le versement d’un dividende de 38 cents par action pour le premier trimestre 2016, pour le 446e trimestre consécutif depuis que la compagnie a versé ses dividendes pour la première fois au quatrième trimestre 1904. Ce dividende sera payable le 14 mars. 

Le 11 décembre dernier, DuPont et The Dow Chemical Company ont annoncé que leurs conseils d’administration respectifs avaient unanimement approuvé un accord selon lequel les entreprises fusionneront à parts égales. La nouvelle entité formée s’appellera DowDuPont. La fusion devrait être achevée dans la seconde partie de l’année 2016, en fonction des approbations des autorités et des actionnaires. Les parties ont ensuite l’intention de scinder DowDuPont en trois entités indépendantes et cotées en bourse. Cette division se ferait aussi vite que possible, dans les limites des autorisations légales et de l’approbation du conseil d’administration.

«Les initiatives importantes que nous avons prises progressent, notamment en ce qui concerne l’amélioration de notre structure de coût et la restructuration de notre organisation afin d’améliorer notre compétitivité», a expliqué Ed Breen, CEO et président du conseil d’administration de DuPont. «C’est une année charnière pour DuPont, au cours de laquelle nous aurons trois priorités: générer des bénéfices en croissance tout en positionnant nos activités de manière compétitive à long terme; continuer à améliorer l’allocation de nos ressources; achever la fusion avec Dow. Celle-ci est en bonne voie et nous avons commencé à planifier la création de trois business indépendants dans l’agriculture, la science des matériaux, et les spécialités.

Points à retenir pour le quatrième trimestre

  • Les bénéfices par action se sont portés à 27 cents, conformément aux attentes, et contre 57 cents l’année précédente.
  • Les ventes ont diminué de 1% en volume. Le jeu des taux de change a impacté les ventes de 8% en valeur.
  • Les bénéfices avant impôt se montent à 553 millions, impactés à hauteur de 170 millions par les taux de change.
  • La croissance d’Industrial BioSciences et de Nutrition & Health a été contrebalancée par les mauvaises performances des segments Agriculture, Performance materials, Safety & Protection et Electronics & Communications.
  • Les réductions de coûts liées à la refonte de notre modèle opérationnel ont contribué à hauteur de 10 cents par action au bénéfice du quatrième trimestre.
  • Les actions en cours sur 2016 – À la fois des économies et une restructuration mondiale – doivent réduire les coûts opérationnels d’environ 1 milliard de dollars sur l’année, ce qui représente une économie de 730 millions par rapport à l’année passée.
  • Le programme de rachat de 2 milliards de dollars d’actions a été achevé.
  • Le dividende du premier trimestre sera de 38 cents par action.

Points à retenir pour l’ensemble de l’année:

  • Les bénéfices par action se montent à 2,77 dollars contre 3,36 dollars l’année précédente.
  • Les ventes ont baissé de 3% en volume. Les changements de portefeuille ajoutent 2% à cette baisse, et les taux de change 7%.
  • Les bénéfices avant impôt se montent à 4,2 milliards de dollars, ce bénéfice ayant été impacté à hauteur de 785 millions par les taux de change.
  • Les marges se sont améliorées dans tous les segments sauf l’Agriculture, ainsi que les réductions de coût et la productivité.
  • Les réductions de coûts démarrées à en 2014 afin de refonder notre modèle opérationnel sont pour l’essentiel achevées et ont contribué à hauteur de 40 cents au bénéfice annuel par action. 

Prévisions 2016

Les conditions économiques difficiles dans le domaine de l’agriculture et du ralentissement de la croissance dans les pays émergents auront un impact sur la croissance des ventes. L’entreprise prévoit des bénéfices par action compris entre 2,95 et 3,10 dollars par action, dont un bénéfice de 64 cents lié à la réduction des coûts et à la restructuration.

Cette augmentation du bénéfice attendu résulte de l’identification d’économies supplémentaires possibles dans le cadre des plans existant, dont la réduction précédemment annoncée de la masse salariale.

Le bénéfice dégagé par les économies et la restructuration de 2016 se fera sentir sur le second semestre de l’année 2016, alors que des actions spécifiques continueront à être mises en place sur les premier et second trimestres.

Les bénéfices 2016 incluront également l’impact négatif des taux de change lié au renchérissement du dollar, à hauteur de 30 cents par action. Ceci étant, cet impact devrait être plus important sur le premier semestre car l’on s’attend à un affaiblissement ultérieur du dollar. Par ailleurs, compte tenu de la saisonnalité des bénéfices Agriculture de la compagnie dans l’hémisphère nord, nous estimons que les 2/3 de l’impact des taux de change seront supportés sur la première partie de l’année 2016.

Enfin, une taxation plus importante, liée à notre implantation géographique, devrait également avoir un impact négatif de cinq à dix cents par action.

Exception faite des taux de change, l’entreprise attend donc des bénéfices en hausse de 17 à 23% par rapport à l’année passée.