ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Communiqué de presse

Deloitte et Avaloq publient un «white paper» consacré au conseil patrimonial numérique



steve_hauman_press.jpg

Dans leur «white paper» paru cette semaine, Deloitte et Avaloq s’appuient sur leur expertise pour expliquer pourquoi les différents modèles de conseil patrimonial numérique correspondent aux divers groupes d’investisseurs. Néanmoins, la première étape pour les gestionnaires de fortune est de définir clairement leur stratégie de numérisation.

Alors que les solutions numériques perturbent l’industrie des services financiers, de nouveaux modèles de conseil patrimonial numérique émergent. Les placements ne sont désormais plus réservés aux investisseurs fortunés, et de nouveaux clients ferrés dans la technologie entrent en scène, apportant avec eux des attentes bien différentes de celles des acteurs financiers traditionnels. Dans ce nouvel environnement, les gestionnaires de fortune devront revoir leur approche et saisir les solutions numériques afin de servir l’ensemble de leurs clients. C’est dans cette trame que s’inscrit le white paper rédigé conjointement par Deloitte et Avaloq: «Emerging models of digital wealth advisory».

Le robot-conseil ne convient pas à tout le monde

Le white paper décrit certains des modèles de conseil patrimonial numérique les plus courants, suggérant par ailleurs que le groupe cible, la philosophie d’investissement du client et le niveau de services attendu sont des éléments cruciaux lorsqu’il s’agit de définir la meilleure approche de conseil. Là où les investisseurs particuliers tiennent compte des coûts et recherchent un robot-conseil entièrement automatisé, la clientèle aisée («mass affluent») préfère généralement combiner conseils en ligne et contacts humains. Les individus fortunés, quant à eux, s’attendent à nouer une relation personnelle avec leur gestionnaire de fortune et sont moins enclins à adopter les modèles numériques. Le white paper souligne l’importance pour les banques privées et les gestionnaires de fortune de définir clairement leur stratégie avant de se lancer dans leur transformation numérique.

«Les gestionnaires de fortune sont de plus en plus nombreux à investir dans les nouvelles technologies et à améliorer leur offre numérique afin de répondre aux attentes de leurs clients. Il faut toutefois garder à l’esprit que, pour une solution numérique, l’aspect stratégique est aussi important que l’aspect technologique. Sans une stratégie claire, l’investissement pourrait ne pas avoir le résultat escompté», explique Steve Hauman, partner chez Deloitte Luxembourg.

Le white paper présente également les différentes options qui s’offrent aux banques et aux gestionnaires de fortune lorsqu’ils choisissent le robot-conseil, et expose le pour et le contre d’une solution élaborée en interne, par rapport à une collaboration avec des fintechs établies ou à l’utilisation de plates-formes existantes.

«La technologie permet d’établir plusieurs modèles de conseil patrimonial, et l’offre numérique joue un rôle crucial lorsqu’une banque veut toucher de nouveaux marchés. À noter toutefois que le passage à des solutions basées sur la technologie nécessite également un changement de culture d’entreprise pour assurer une expérience sans heurts au client» commente Thibaut Jacquet-Lagrèze, head of group marketing chez Avaloq.

Technologie et stratégie vont de pair

Avaloq, une fintech de premier plan qui fournit des logiciels bancaires et des services de gestion des processus métiers dans le cloud (Business Process as a service, BPaaS), et Deloitte, entreprise de consulting internationale, assemblent leurs forces afin de partager leurs perspectives et orienter les banques et les gestionnaires de fortune dans leur processus de transformation actuel. Ce white paper est le fruit de ce labeur.

Pour en savoir plus, visitez le site.