POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Conclusions de la Table ronde sur les pensions



Paperjam

Le 16 juillet 2001 s'est réunie la neuvième et dernière Table ronde sur le système des pensions du secteur privé réunissant des représentants des partis politiques, des syndicats, du gouvernement et du patronat.

La table ronde, qui avait été annoncée le 10 mai 2000 par le Premier ministre Jean-Claude Juncker dans la Déclaration de politique économique, sociale et financière, avait débuté le 19 mars 2001. Pendant les neufs Tables rondes successives, le Gouvernement a été représenté par M. Carlo Wagner, Ministre de la Sécurité sociale, qui en assura la présidence, par Mme Marie-Josée Jacobs, Ministre de la Famille, de la Solidarité sociale et de la Jeunesse et par M. Luc Frieden, Ministre du Trésor et du Budget.

A titre exceptionnel, des représentants du "Conseil national des femmes luxembourgeoises" et du parti politique "Déi Lénk" ont participé à la table ronde du 14 mai 2001.

Les discussions se sont basées notamment sur les recommandations de l'étude du Bureau International du Travail (BIT) intitulée " Evaluation actuarielle et financière du régime général d'assurance pension du Grand-Duché de Luxembourg ", qui avait été commandée par le gouvernement.

            

Dans une interview avec RTL Télé Lëtzebuerg le 17 juillet 2001, le Premier ministre Jean-Claude Juncker a exprimé sa satisfaction quant aux conclusions de la Table ronde sur les pensions. Le Premier Ministre se voit confirmé dans sa conviction que la tenue du "Rentendësch" fut la bonne décision.

Il a rappelé que l'objectif de la Table ronde a été celui de discuter la question des pensions dans une approche globale réunissant les partis politiques, les syndicats et le patronat. Selon M. Juncker, les conclusions de la Table ronde, qui se basent sur des propositions du gouvernement, conduiront à remédier aux déficits sociaux du système des pensions actuel sans pour autant mettre en question le financement des pensions à long terme.