POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Asselborn à la réunion informelle des ministres de la Justice et des Affaires intérieures de l’UE



 (Photo: Charles Caratini / archives)

(Photo: Charles Caratini / archives)

Le ministre des Affaires étrangères et européennes, ministre de l’Immigration et de l’Asile, Jean Asselborn, s’est rendu à Amsterdam le lundi 25 janvier 2016, afin d’y participer à la partie consacrée à la migration de la réunion informelle des ministres de la Justice et des Affaires intérieures (JAI).

La réunion informelle JAI a tout d’abord permis aux ministres en charge de la politique de migration de se pencher sur les moyens dont dispose l’UE pour renforcer l’espace Schengen, qui est le fondement de la libre circulation des personnes et donc du modèle économique de l’Union européenne.

Les ministres ont par la suite discuté de la gestion de la crise migratoire, surtout pour ce qui est de l’amélioration de la protection et de la gestion commune des frontières extérieures. À cette fin, un grand nombre d’États membres, dont le Luxembourg, se sont exprimés en faveur de l’activation de l’article 26 du Code Frontières Schengen afin de remédier aux déficiences actuelles du contrôle des frontières extérieures.

Les ministres se sont enfin penchés sur l’établissement et le rôle de la future Agence européenne de gardes-frontières et de gardes-côtes, qui consistera en un dispositif unique regroupant les autorités nationales et les agences européennes visant à soutenir les États membres dans leurs efforts de contrôler les frontières terrestres et maritimes.