POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Actions des États membres dans le domaine de la santé



Lydia Mutsch, ministre de la Santé. (Photo: paperJam/Archives)

Lydia Mutsch, ministre de la Santé. (Photo: paperJam/Archives)

Le ministère de la Santé se félicite du soutien que la Commission a reconnu le 12 janvier 2016 aux pays de l’Union européenne (UE) les plus touchés par la crise des réfugiés. Des subventions issues du programme de santé de l’UE à hauteur de 5,6 millions d'euros seront ainsi investies afin d’adresser essentiellement les défis auxquels est confronté le secteur de la santé dans ces États membres. L’appui de la Commission se concentrera sur le financement des travaux nécessaires à la mise en place d’un dossier de santé personnel permettant de reconstituer l’histoire médicale des migrants et d’évaluer leurs besoins de santé, à l’établissement de protocoles et de lignes directrices cliniques, d’outils de communication et de renforcement des capacités.

Ce financement permet d’envisager des actions à plus long terme en faveur de la prise en charge médicale et de l’intégration des réfugiés et des migrants, un objectif autour duquel la présidence luxembourgeoise avait réussi à rassembler un très large consensus lors du Conseil informel des ministres de la Santé, qui eut lieu les 24 et 25 septembre 2015 à Luxembourg.