POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Accord sur le budget européen 2016



Jean Arthuis, eurodéputé et président de la commission des budgets du Parlement européen, Pierre Gramegna, ministre des Finances du Luxembourg, et Kristalina Georgieva, vice-présidente de la Commission européenne. (Photo: Conseil européen)

Jean Arthuis, eurodéputé et président de la commission des budgets du Parlement européen, Pierre Gramegna, ministre des Finances du Luxembourg, et Kristalina Georgieva, vice-présidente de la Commission européenne. (Photo: Conseil européen)

Le 14 novembre 2015, le Conseil et le Parlement européens ont trouvé un accord sur le budget 2016 de l’Union européenne. Cet accord intervient dans le cadre de la procédure de conciliation, qui a été engagée suite à l'adoption par le Parlement, le 28 octobre 2015, d'amendements que le Conseil n'a pas été en mesure d'accepter.

En vertu du compris, le niveau des engagements est arrêté à 155 Mia euros et celui des paiements à 143,89 Mia euros.

Pierre Gramegna, ministre des Finances et président du Conseil Ecofin, commente:

«Je me félicite que nous ayons réussi à trouver un accord sur le budget 2016, bien avant la date limite du 18 novembre 2015. Je me réjouis particulièrement d'avoir pu obtenir pour notre compromis l'unanimité au Conseil. Il s’agit du fruit d’intenses négociations entre le Conseil et le Parlement, en tant qu'autorités budgétaires, et la Commission. Je tiens à remercier l’ensemble des parties prenantes, qui ont fait preuve de responsabilité, dans l’intérêt des citoyens européens. Les institutions démontrent ainsi qu’elles sont capables de trouver des compromis équilibrés et d’agir de manière concertée. Avec le budget 2016, l’Union européenne se dote de moyens pour jouer son rôle dans le monde et pour contribuer concrètement à la relance de l’économie et de l’emploi en Europe. Au regard de la crise des réfugiés, il fait preuve de solidarité, tant au niveau de l'Union qu'avec les pays tiers.»

Les négociations ont été interrompues pour une minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Paris. Le Parlement, le Conseil et la Commission ont formellement condamné les violences et exprimé la solidarité de l'Union européenne avec le peuple français dans ces douloureuses circonstances.

L’accord doit encore être formellement adopté par le Conseil en date du 24 novembre et par le Parlement en date du 25 novembre prochain.