POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Lutte contre le covid-19

La Commission européenne double la mise avec Pfizer



La Commission européenne propose de doubler sa commande de vaccins à Pfizer-BioNTech à 600 millions de doses au maximum. (Photo: Pfizer)

La Commission européenne propose de doubler sa commande de vaccins à Pfizer-BioNTech à 600 millions de doses au maximum. (Photo: Pfizer)

Devant l’urgence de la situation et l’arrivée de variantes plus virulentes, la Commission européenne a proposé aux États membres d’acquérir deux fois plus de vaccins de BioNTech que prévu. Soit 600 millions de doses au total à livrer «dès le deuxième trimestre».

Quelques jours après avoir annoncé porter ses commandes de vaccins à 2 milliards pour 447 millions d’Européens, la Commission européenne propose de doubler la mise de sa plus grosse commande jusqu’ici.

Au lieu des 200 millions de doses plus une option pour 100 millions de doses, Bruxelles propose aux États membres de commander 200 millions de doses de plus avec, là encore, une option de 100 millions de doses supplémentaires.

Alors que le mot «pénurie» revient de plus en plus souvent pour justifier de stratégies de vaccination poussives, cela permettrait d’accélérer le rythme. Car les vaccins, dit le communiqué de la Commission européenne, seraient livrés «dès le deuxième trimestre 2021».

Le montant de la commande n’est pas plus connu que celui des 300 premiers millions de doses, mais l’Union européenne cherche à obtenir un meilleur prix en mutualisant les commandes et en évitant que les États membres se fassent concurrence au niveau de l’achat des vaccins. La stratégie européenne prévoit que les États membres ne mènent pas de négociations parallèles à celles de l’Union européenne.

Reste à savoir si la production pourra suivre. Les premières estimations, tous laboratoires confondus, évoquaient une limite de 10 milliards de doses cette année, faute de produits de base qui entrent dans la fabrication des différents vaccins.