POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

début du déconfinement

Commerces rouverts et reprise des contacts sociaux le 11 mai



Quatre nouvelles infections sont relevées lundi soir. Aucun nouveau décès n’est à déplorer. L’évolution positive de la situation permet d’annoncer de nouvelles autorisations d’activités économiques. (Photo: SIP / Jean-Christophe Verhaegen)

Quatre nouvelles infections sont relevées lundi soir. Aucun nouveau décès n’est à déplorer. L’évolution positive de la situation permet d’annoncer de nouvelles autorisations d’activités économiques. (Photo: SIP / Jean-Christophe Verhaegen)

Le Premier ministre et la ministre de la Santé ont annoncé lundi la fin du confinement et la reprise de plusieurs activités le 11 mai prochain. Les commerces pourront rouvrir et les contacts sociaux reprendre de façon limitée. En continuant à respecter les gestes barrières.

«Il s’agit d’un retour à la normalité», mais pas d’un retour à la vie d’avant. En annonçant lundi, en fin d’après-midi, la fin du confinement ou du “Bleift Doheem” lors d’une conférence de presse, Xavier Bettel (DP) et Paulette Lenert (LSAP) se sont montrés intransigeants sur le respect des mesures qui permettent de contenir la propagation du virus: les gestes barrières et la distanciation sociale. La discipline alliée à la solidarité.

Quatre personnes supplémentaires ont été testées positives par rapport à dimanche, ce qui porte le nombre de personnes atteintes par le Covid-19 à 3.828. Aucun décès supplémentaire n’est à déplorer. 113 personnes sont hospitalisées, dont 21 en soins intensifs.

À la faveur de ces résultats positifs depuis plusieurs jours et d’une utilisation des structures sanitaires qui reste maîtrisée, le gouvernement a décidé d’entamer une nouvelle phase le 11 mai:

Les commerces pourront rouvrir. Une liste précise des commerces autorisés va être diffusée dans les prochaines heures. En l’occurrence mercredi, avec une annonce ministérielle à venir. Les modalités de fréquentation seront adaptées;

- Le secteur des soins à la personne, comme les coiffeurs et esthéticiennes, pourra reprendre le travail. Uniquement sur rendez-vous;

- Il sera possible de retrouver une forme de lien social avec six personnes maximum (en plus des personnes vivant sous le même toit). Avec la discipline nécessaire pour limiter le risque de propagation du virus. «Le but est de pouvoir reprendre des contacts sociaux avec les autres, en les limitant au maximum, en faisant attention au facteur démultiplicateur», précise Xavier Bettel. «Et si ce sont les six mêmes personnes (à chaque fois), tant mieux.» L’heure n’est pas encore au barbecue ni à la fête à la maison, indique le Premier ministre, comme pour mieux illustrer l’idée de modération qui prévaut, y compris dans les dénonciations que les autorités veulent éviter;

- Les rassemblements et autres manifestations en extérieur seront autorisés, limités à 20 personnes;

- Les lieux culturels pourront accueillir à nouveau du public en évitant les files et en préservant la distanciation et les gestes barrières. Les événements en plein air qui le permettent, comme le cinéma «drive-in», seront aussi possibles;

- Le sport en extérieur sera à nouveau permis, sauf les sports d’équipe et de contact. Les vestiaires resteront fermés;

- Les espaces de loisirs en intérieur, comme les salles de fitness, les casinos ou encore les discothèques, resteront fermés.

- Idem pour le secteur horeca – contraint de survivre via la livraison pour les restaurants –, pour lequel des mesures complémentaires d’accompagnement sont discutées. Les salons de dégustation des pâtisseries sont aussi concernés. Si l’évolution du Covid-19 continue de se dérouler positivement, le Premier ministre a indiqué que les bars et restaurants pourront à nouveau servir des repas dans leurs locaux le 1er juin, moyennant des aménagements.

Des discussions se poursuivent au sein du gouvernement pour ajuster les mesures particulières mises en place pour soutenir l’économie.

Les mêmes discussions devront se poursuivre avec les pays voisins quant au télétravail et au seuil de tolérance permis pour les frontaliers. Xavier Bettel a précisé que le télétravail restait une bonne mesure de distanciation sociale et restait privilégié dans les prochaines semaines.

50 masques par habitant et frontalier

Occupé avec des groupes de travail à modéliser l’évolution de la pandémie selon les scénarios de déconfinement, le gouvernement ne recense pas une hausse significative des infections suite à la réouverture des chantiers le 20 avril dernier.

Xavier Bettel a précisé avoir voulu prendre le temps de réaliser les analyses nécessaires et de procéder à des échanges avec les spécialistes avant de prendre les nouvelles décisions annoncées ce lundi. Que les représentants des secteurs économiques concernés attendaient.

Éléments devenus indispensables dans la protection quotidienne contre le Covid-19, les masques rappelleront à tout un chacun que «notre vie quotidienne restera avec le virus», «que nous devons apprendre à vivre avec le virus».

Le Premier ministre a ainsi annoncé qu’une nouvelle distribution massive de masques va se dérouler dans les prochains jours. Chaque habitant de plus de 16 ans recevra 50 masques.

«La même chose pour les frontaliers», ajoute Xavier Bettel. «Les discussions sont en cours pour voir comment la distribution peut se faire, pour que les personnes qui travaillent ici aient la même possibilité de se protéger.»

Si Paulette Lenert résumait que les mesures strictes, les personnels mobilisés et les infrastructures déployées avaient permis de ne jamais avoir été dépassé par la pandémie, la possibilité demeure de voir le confinement se durcir à nouveau en cas de recrudescence du virus.

Chacun reste une partie de la solution , comme l’avait déclaré Xavier Bettel le 20 mars dernier.

Revoir la conférence de presse en traduction française: