PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Forecast

Comment garder la compétitivité de la Place?



Luis Galveias, Chief operating officer Luxembourg (Private Equity & Venture Capital Association (LPEA) (Photo: Maison Moderne)

Luis Galveias, Chief operating officer Luxembourg (Private Equity & Venture Capital Association (LPEA) (Photo: Maison Moderne)

Le Luxembourg se doit d’innover pour conserver son statut de premier centre européen de distribution de fonds. Trois acteurs du monde financier luxembourgeois nous livrent leurs conseils pour que la Place reste compétitive.

Luis Galveias

Chief operating officer Luxembourg (Private Equity & Venture Capital Association – LPEA –

«Le Luxembourg connaît un énorme succès dans le domaine des fonds alternatifs, mais cela ne durera pas éternellement si nous ne restons pas vigilants quant à ce qui ne fonctionne pas de manière optimale et, surtout, si nous ne préparons pas l’avenir. Notre compétitivité est fortement liée à notre capacité à attirer, à développer et à retenir des talents. Cela semble être le cas dans de nombreuses industries aujourd’hui, mais cela est particulièrement vrai pour le secteur des fonds de capital-investissement et de capital-risque, qui connaît une croissance à deux chiffres.

La Place est également connue pour sa capacité à se moderniser. Cela comprend ainsi l’entretien et l’évolution de la “boîte à outils” luxembourgeoise et des régimes juridiques flexibles et plébiscités par les différents investisseurs internationaux. Alors que beaucoup de nos membres investissent dans des entreprises innovantes, c’est à notre tour de promouvoir l’adoption de plus de technologie sur le lieu de travail, notamment avec des services à haute valeur ajoutée qui améliorent les relations avec les investisseurs, l’efficacité de la gestion et de l’administration de fonds, et facilitent le reporting.»

 Marc Meyers est Partner et head of investment management chez Loyens & Loeff Luxembourg. (Photo: Loyens & Loeff Luembourg)

 Marc Meyers est Partner et head of investment management chez Loyens & Loeff Luxembourg. (Photo: Loyens & Loeff Luembourg)

Marc Meyers

Partner et head of investment management (Loyens & Loeff Luxembourg)

«Le Luxembourg est la première place financière en termes d’actifs sous gestion en Europe et la deuxième au niveau mondial. Compte tenu, notamment, des développements au niveau de la fiscalité internationale, le pays devra continuer à travailler sans relâche sur plusieurs chantiers afin de rester compétitif. Attirer et garder les talents reste plus que jamais d’actualité.

Plus d’efforts devront être entrepris pour créer des formations dédiées aux métiers des fonds pour que le Luxembourg devienne un centre d’excellence. Il faudra continuer à encourager la localisation de fonctions à forte valeur ajoutée. Ensuite, il est important de rester agile dans un monde qui change et dans un environnement de plus en plus concurrentiel.

Dans ce contexte, la collaboration active entre tous les acteurs de la Place sera essentielle afin de continuer à innover dans l’intérêt commun. Il faudra également continuer à investir ­massivement dans l’infrastructure. De ce fait, il sera nécessaire de limiter la spéculation immobilière et de réduire simultanément la durée effective des procédures administratives pour mobiliser plus rapidement les terrains et, de cette manière, augmenter significativement la liquidité du marché immobilier.»

Laurent Capolaghi est Partner Private Equity leader che EY Luxembourg. (Photo: EY Luxembourg)

Laurent Capolaghi est Partner Private Equity leader che EY Luxembourg. (Photo: EY Luxembourg)

Laurent Capolaghi

Partner Private Equity leader (EY Luxembourg)

«Notre succès au cours des dernières années peut être attribué à un subtil mélange de stabilité, d’agilité et de pragmatisme. À mon sens, la pérennité de l’attractivité de notre pays passe à la fois par un maintien de cette culture historique – favorable au développement des affaires grâce à un dialogue permanent entre tous les acteurs – et par la capacité de continuer à innover et à attirer les talents.

Concernant l’innovation, il s’agit selon moi de conserver l’innovation juridique et l’audace réglementaire dont nous avons toujours fait preuve pour devancer les réformes européennes et confirmer notre grande compréhension de l’industrie. De plus, le renforcement de l’écosystème consacré aux technologies au service de la gestion d’actifs est critique pour assurer le développement de la Place.

L’attraction des talents est un élément-clé. Il est nécessaire d’accompagner les nouveaux arrivants et de leur offrir, si besoin, une infra­structure de formation dédiée à notre industrie. Le développement de nouvelles fonctions me paraît très important. Je pense notamment aux métiers liés à la levée de fonds et à la relation investisseurs, qui sont tout à fait alignés sur la place centrale de Luxembourg dans la distribution paneuropéenne des produits d’investissement.»

Cet article a été rédigé pour  le supplément Paperjam Fonds d’investissement  paru le 27 avril 2022 avec  l’édition magazine de Paperjam du mois d’avril 2022.  

Le contenu du supplément est produit en exclusivité pour le magazine. Il est publié sur le site pour contribuer aux archives complètes de Paperjam.  

Cliquez sur ce lien pour vous abonner au magazine et à ses suppléments. Votre entreprise est membre du Paperjam Club? Vous pouvez demander un abonnement à votre nom. Dites-le-nous via  [email protected]