ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Ouverture

Le Cœur de Meule se décline en épicerie



À Bertrange, Philippe et Émilie Vaux signent leur deuxième ouverture, près de quatre ans après leur premier point de vente à Mamer. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

À Bertrange, Philippe et Émilie Vaux signent leur deuxième ouverture, près de quatre ans après leur premier point de vente à Mamer. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Presque quatre ans après son lancement à Mamer, la fromagerie ouvre son deuxième point de vente ce vendredi dans la localité voisine de Bertrange. Au menu: du fromage, du vin et de nombreuses références en épicerie fine.

L’épicerie du Cœur de Meule ouvre ses portes ce vendredi à Bertrange, dans le local qui abritait jusqu’alors le bureau de poste de la localité . Situé en plein centre du village, le point de vente se distingue de son grand frère mamerois par un accent porté sur l’épicerie fine.

«À la base, notre volonté était d’ouvrir une épicerie fine française. Mais en sachant que la population à Bertrange est cosmopolite, nous avons déniché d’autres références dans le but que chacun puisse y trouver sa madeleine de Proust», détaille Émilie Vaux, aux manettes, avec son mari Philippe, de ce nouveau commerce.

Des cuberdons belges au vinaigre balsamique italien, la gamme se présente dans un écrin entièrement rénové par la commune de Bertrange. Celui-ci dispose évidemment de son comptoir à fromages affinés, des produits qui restent la marque de fabrique de l’enseigne ouverte en novembre 2017 à Mamer.

L’épicerie du Cœur de Meule veut se distinguer avec des références qui sortent des sentiers battus. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

1 / 3

Les fromages restent bien représentés dans le commerce de proximité. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

2 / 3

Les clients peuvent aussi déguster sur place quelques assiettes gourmandes sur le temps de midi. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

3 / 3

Davantage de restauration

De la fromagerie-crèmerie, elle s’est étendue à la charcuterie, puis aux produits de bouche en accord avec les fromages, tels que les condiments, vins et autres confitures.

À Bertrange, sept tables sont prêtes à accueillir les clients pour déguster des assiettes de fromage, de charcuterie et des salades et sandwiches sur le temps de midi.

«Ici, chacun peut déguster quelque chose et repartir avec», résume Philippe Vaux, qui ambitionne de développer l’offre en restauration dans les prochains mois. Il faut dire que le fromager en connaît un rayon, puisqu’il a officié durant 12 ans dans la restauration en France et au Luxembourg.

Aujourd’hui, le Cœur de Meule emploie sept salariés sur ses deux points de vente. Dès l’an prochain, Émilie et Philippe Vaux comptent repartir sur les routes du Luxembourg avec leur camion estampillé aux couleurs de leur entreprise. Il devrait prendre ses quartiers dans certains marchés du centre et du nord du pays.