ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Robby Cluyssen (JLL Residential agency)

«Le co-living implique beaucoup plus le partage d’espaces»



Robby Cluyssen: «Le co-living est un mode d’habitat partagé, composé d’une partie privative, proposant une chambre et une salle de bains, ainsi que d’espaces communs.» (Photo: Robby Cluyssen)

Robby Cluyssen: «Le co-living est un mode d’habitat partagé, composé d’une partie privative, proposant une chambre et une salle de bains, ainsi que d’espaces communs.» (Photo: Robby Cluyssen)

En amont de l’événement 10x6 Architecture: Co-living & Co-working organisé par le Paperjam Club le mercredi 24 juin à l’Abbaye de Neumünster et rediffusé en livestream, l’un des intervenants, Robby Cluyssen (JLL Residential Agency), partage sa vision du co-living.

Un amalgame est parfois fait entre co-living et co-housing. Quelle est la principale différence entre ces deux concepts?

Robby Cluyssen. – «Les deux concepts sont basés sur une communauté. L’une des principales différences entre les deux est que le co-living implique beaucoup plus le partage d’espaces tels que fitness, cinéma, salon, voire espace de co-working, avec une multitude de services annexes. Concernant le co-living, une communauté est créée et animée par des événements. Un staff sur place fait vivre la communauté constituée de résidents de tout âge. Cela permet un plus grand degré d’interactions qu’avec le co-housing.

Venu du Danemark, le co-housing consiste généralement en un groupe de petites unités/maisons privées qui partagent un ou plusieurs espaces communs tels que living, cuisine et salle à manger. Au Luxembourg, nous retrouvons ce concept de co-housing dans les maisons transformées, proposant quelques chambres à la location et des espaces à partager. Contrairement au co-living pour lequel nous retrouvons un community manager, la communauté du co-housing est planifiée et gérée par ses propres résidents.

Pour vous, quelle est la définition du co-living?

«Le co-living est un mode d’habitat partagé, composé d’une partie privative, proposant une chambre et une salle de bains, ainsi que d’espaces communs comme la cuisine, le coin salon, la buanderie et d’éventuels espaces de détente tels que sauna, piscine et gaming room. Le loyer comprend toutes les charges fixes; électricité, eau, gaz, chauffage, mais également l’accès à internet, le ménage hebdomadaire et le changement de literie. Ceci simplifiera, entre autres, la partie administrative, ce qui est fortement apprécié des locataires, généralement une population jeune et active, restant sur place pour une courte durée.

Le co-living se complète par un community manager qui se charge de l’organisation d’événements pour les cohabitants, tels que conférences, cours de sport, soirées musicales ou barbecues.»

Vous pouvez vous inscrire ici à l’événement 10x6 Architecture: Co-living & Co-working.