ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Cliff Konsbruck (Post Telecom)

«Le cloud gaming, partie du réseau du futur»



Pour le directeur de Post Telecom, Cliff Konsbruck, le partenariat avec le français Blacknut et ses 400 jeux vidéo permet à l’opérateur historique d’asseoir sa présence sur un marché (jeune) en pleine croissance. (Photo: Post)

Pour le directeur de Post Telecom, Cliff Konsbruck, le partenariat avec le français Blacknut et ses 400 jeux vidéo permet à l’opérateur historique d’asseoir sa présence sur un marché (jeune) en pleine croissance. (Photo: Post)

Plus que la date du lancement de la 5G au Luxembourg, Post a choisi de communiquer sur l’offre avec le fournisseur de jeux vidéo français Blacknut. Un win-win entre les deux entreprises, au moment où le cloud gaming est le terrain de bataille des big tech.

Le communiqué annonce un accord avec le Netflix du cloud gaming, le français Blacknut, et ses 400 jeux vidéo dans le cloud. On peut aussi y lire que Post lancera la 5G le 16 octobre, mais l’opérateur historique n’en a pas fait le sujet principal de son communiqué . Ce partenariat de premier plan à l’heure où tous les géants se lancent dans le cloud gaming est-il plus important que la 5G elle-même? Presque, explique le directeur de Post Telecom, Cliff Konsbruck.

Quel joli coup, M. Konsbruck! Mais au point de reléguer le lancement de la 5G à l’arrière-plan?

Cliff Konsbruck. – «Nous sommes très contents d’avoir signé ce partenariat avec un gros acteur du cloud gaming, qui permet de jouer sur tous les écrans imaginables, sans avoir forcément à passer par une console de jeux. Mais cela s’inscrit dans un contexte général, celui de notre programme sur le réseau du futur, dans lequel on retrouve la 5G et la fibre optique que nous déployons, et qui s’adresse aussi bien à la télévision qu’aux ordinateurs traditionnels qu’aux smartphones. Ce partenariat prolonge la création de l’eSports League, une première au Luxembourg, et cela est intéressant pour créer un lien direct avec les joueurs, mais aussi pour avoir leur feed-back sur les performances du réseau.

Cela vous permet clairement de rajeunir votre image… mais l’offre adossée à la 5G n’atteindra pas les débits les plus élevés tout de suite?

«Oui, ça rajeunit notre clientèle! Mais il faut faire très attention: les joueurs ne sont pas forcément des adolescents, et toute une clientèle, toute une communauté, a aussi dans les 25 à 30 ans. Quant à la 5G, non, c’est vrai, nous commençons seulement à la déployer, nous offrons une couverture limitée à certaines parties de Luxembourg-ville, avant une généralisation à Luxembourg-ville, puis un déploiement l’an prochain à la fois dans le sud du pays et dans un ‘cluster’ Diekirch-Ettelbruck, avant de la proposer dans tout le pays en 2022. Mais, paradoxalement, cela ne pénalise pas les joueurs, puisque 6 Mb/s suffisent pour jouer!

Racontez-nous comment les discussions s’engagent avec Blacknut

«Tant qu’à aller chercher des partenaires, autant aller chercher les meilleurs! Ce qui n’est pas toujours évident quand on travaille dans un petit marché comme le Luxembourg. Nous, nous avions intérêt à signer avec ce spécialiste du cloud gaming pour avoir une offre intéressante pour nos clients. Eux, ils avaient la possibilité de passer à la 5G dans les règles de l’art avec nous. Évidemment, cela a un prix. Mais derrière, ils sont aussi intéressés par la prochaine étape de ce développement, le passage à la réalité augmentée et virtuelle dans le cloud gaming. C’est comme si nous étions, eux et nous, dans un laboratoire du jeu et de la 5G.»