ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Application

Clear Fashion, le «Yuka» de la mode



265666.jpg

Dans quelles conditions sociales travaillent les professionnels de la mode? Respectent-ils l’environnement? Autant de questions auxquelles l’application Clear Fashion apporte des éléments de réponse. (Photo: Shutterstock)

Un an après son lancement sous un autre nom, Clear Fashion a réussi... à faire peur aux géants de la mode. 60 d’entre eux sont déjà devenus les ambassadeurs de méthodes responsables.

Il y a un an, Yuka débarquait dans les smartphones français. Il n’est pas rare aujourd’hui de croiser des consommateurs, le nez collé à leur téléphone, dans un supermarché, pour vérifier que le produit alimentaire qu’ils s’apprêtent à acheter ne comporte pas des substances qu’il vaut mieux ne pas consommer.

En cette fin d’été, une nouvelle application va faire parler d’elle: Clear Fashion permet de scanner ses vêtements, explique Stratégies , afin de connaître leur impact sur l’environnement.

Au menu du dernier G7 à Biarritz cet été, le sujet va même beaucoup plus loin, puisque certaines grandes marques, qui cherchent partout sur la planète les petites mains les moins chères et les plus désireuses de gagner une misère, songent à créer un label. L’industrie de la mode est l’une des plus polluantes au monde.