POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Feuille de route

Les cinq missions de Dombrovskis à la Commission



265642.jpg

En tant que commissaire aux Services financiers, Valdis Dombrovskis devra finaliser l’union bancaire et accélérer l’union des marchés de capitaux. (Photo: Shutterstock)

Le Letton Valdis Dombrovskis sera de nouveau commissaire européen en charge des Services financiers. Parmi les objectifs qui lui ont été assignés par Ursula von der Leyen: faire évoluer les missions de la BEI, ou encore finaliser l’union bancaire européenne.

Valdis Dombrovskis , qui a été proposé pour un nouveau mandat de cinq ans en tant que commissaire européen en charge de la stabilité financière, des services financiers et de l’union des marchés de capitaux, a du pain sur la planche.

D’autant plus qu’il endosserait toujours la fonction de vice-président de la Commission européenne pour l’euro et le dialogue social.

S’il est confirmé dans ses attributions après son audition devant le Parlement européen, il entrera en fonction le 1er novembre.

Il a cependant déjà reçu sa feuille de route de la part d’Ursula von der Leyen , présidente de la Commission européenne, le 10 septembre.

Celle-ci contient une liste de missions précises qu’elle lui a attribuées, le désignant dans la lettre comme «vice-président exécutif pour une économie au service des citoyens».

Cinq missions majeures incomberont à Valdis Dombrovskis:

1/ Transformer la BEI

«Vous coordonnerez les travaux relatifs au plan d’investissement pour une Europe durable, qui devrait débloquer 1.000 milliards d’euros d’investissements liés au climat au cours de la prochaine décennie», écrit Ursula von der Leyen.

À cette fin, Valdis Dombrovskis sera chargé des relations avec la Banque européenne d’investissement (BEI), qui a son siège à Luxembourg.

Mieux: il devra faire en sorte de «transformer une partie de celle-ci en banque climatique européenne. D’ici 2025, la moitié de son financement total devrait être consacrée aux investissements climatiques.»

2/ Soutenir la compétitivité de la zone euro

«Vous coordonnerez également les travaux relatifs à la mise en place d’un instrument budgétaire pour la convergence et la compétitivité dans la zone euro», ajoute la présidente de la Commission.

La promotion de l’attractivité de l’Union européenne et les bonnes relations commerciales avec les principaux partenaires de l’UE font aussi partie des attributions du commissaire.

3/ Finaliser l’union bancaire

Ursula von der Leyen lance à Valdis Dombrovskis un challenge de taille: finaliser l’union bancaire européenne, en convenant notamment d’un système européen de garantie des dépôts.

4/ Avancer l’union des marchés de capitaux

Sur ce point, la mission est on ne peut plus claire: «Vous devriez accélérer le travail vers une  union des marchés des capitaux  afin de diversifier les sources de financement des entreprises et de lever les obstacles à la circulation des capitaux. Vous devriez étudier les moyens de faciliter les investissements transfrontaliers, d’améliorer le système de surveillance et de mieux harmoniser les procédures d’insolvabilité et les procédures fiscales», pose Ursula von der Leyen.

5/ Lutter contre le blanchiment

Le secteur financier doit-il s’attendre là à une couche de réglementation anti-blanchiment supplémentaire?

Ursula von der Leyen attend en tous cas de Valdis Dombrovskis qu’il «propose une nouvelle approche globale de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement des activités terroristes. Elle devrait se concentrer sur une meilleure application de la législation, une meilleure surveillance, une adaptation aux risques liés aux nouvelles technologies et un rôle plus important dans l’établissement de normes internationales.»

À la fin de la feuille de route, la présidente de la Commission précise que cette liste de missions n’est pas exhaustive, et finit par une petite touche de Brexit: «Une fois que la situation sera plus claire, nous devrions être prêts à ouvrir la voie à un partenariat ambitieux et stratégique avec le Royaume-Uni.»