LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

mmmmmm...

Le chou-fleur



277665.jpg

Oubliez le chou-fleur d’antan: il est aujourd’hui sexy dans les meilleures assiettes! (Photo: Maison Moderne)

Légume clivant et odorant par excellence, le chou-fleur se refait une jeunesse dans toutes les bonnes assiettes.

Qui l’eût cru? Ce bon vieux chou-fleur, qui empestait jadis les cantines et démoralisait des générations entières d’écoliers, fait un retour fracassant sur les tables des fines gueules et des branchés!

Originaire du Proche-Orient où on le cultivait il y a 2.000 ans déjà, brassica alcacera – son petit nom en latin – régalait déjà les Grecs et les Romains avant de tomber dans l’oubli au Moyen-Âge. Il est réhabilité au 17e siècle par le jardinier de Louis XIV. Le Roi Soleil et son fils tombent en pâmoison devant cette boule blanche au parfum prononcé et l’imposent sur les tables du château de Versailles. La culture du chou se répand alors parmi les autres légumes traditionnels, au point de devenir le légume emblématique de certaines régions comme la Bretagne.

Oubliez un instant sa réputation et son aspect pour redécouvrir ses nombreuses qualités: le chou-fleur est un légume qui se cultive et se savoure tout au long de l’année. Il se classe parmi les moins caloriques tout en apportant ce qu’il faut en termes de fibres et de vitamines B et C. Aujourd’hui, les gourmets le déclinent cru ou cuit, avec des approches beaucoup plus raffinées que le traditionnel gratin dégoulinant de béchamel de votre grand-mère: braisé au four comme au Quinze à Tourrettes-sur-Loup (photo), en velouté comme chez Al Grappolo à Luxembourg ou encore comme base de préparation pour une pâte à pizza chez les spécialistes!

Et pour ceux qui continueraient de tordre le nez à l’idée de parfumer toute la cuisine, n’hésitez pas à glisser dans l’eau de cuisson un peu de pain ou une feuille de laurier.