POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

covid-19

Chômage partiel: plus de 804 millions déjà alloués



Le secteur de la construction a déjà perçu près de 200 millions dans le cadre du chômage partiel.  (Photo: Shutterstock)

Le secteur de la construction a déjà perçu près de 200 millions dans le cadre du chômage partiel.  (Photo: Shutterstock)

Paperjam a pu obtenir les chiffres récents des moyens financiers mobilisés pour le chômage partiel depuis le début de la crise sanitaire. C’est au secteur de la construction que le montant le plus important a été alloué.

Parmi les décisions prises pour aider les entreprises dans le cadre de la crise sanitaire, celles en lien avec le chômage partiel ont connu sans surprise un très fort succès. Mesure économique forte, elle a aussi été  décrite comme sociale.

Évidemment, son succès a été en décroissant au fil du déconfinement et de la reprise de l’activité . Une tendance qui a continué à se marquer entre juin et juillet, même si certains secteurs restent plus concernés que d’autres, comme le démontre le dernier tableau économique de la Fondation Idea .

Quelles sont les entreprises ayant fait appel à ce chômage partiel, dans ses différentes moutures ? Sollicité par Paperjam, le ministère du Travail explique ne pouvoir répondre «en vertu de la protection des données personnelles».

Selon le tableau de bord du ministère de l’Économie, chiffres arrêtés au 29 juin, 14.709 entreprises y ont eu accès, soit de manière directe, soit via le Comité de conjoncture, et 361.853 salaires ont été versés par ce biais. Au total, 804.620.955 euros ont ainsi été distribués.

Quels sont les secteurs qui y ont fait le plus appel?

On découvre dans un tableau du ministère du Travail qu’un trio a largement dépassé le cap des 100 millions d’allocations. Celui de la construction arrive en tête avec déjà 194.406.538 euros perçus. Suivent les secteurs du commerce, de la réparation d’automobiles et de cycles (153.212.138 euros), et de l’horeca (121.408.556 euros).

Les cinq autres secteurs se trouvent nettement sous ces montants (voir infographie). Au total, pas moins de 774.333.788 euros ont déjà servi dans le cadre de ce chômage partiel extraordinaire aux huit secteurs les plus importants dans le pays.