LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Style

Manger, s’habiller, partir…

Les choix de Carine Feipel



Carine Feipel préfère la mer et New York pour s’évader. (Photo: Maison Moderne/Matic Zorman)

Carine Feipel préfère la mer et New York pour s’évader. (Photo: Maison Moderne/Matic Zorman)

Carine Feipel est la présidente de l’Institut luxembourgeois des administrateurs (ILA) depuis juin 2019.

Cette avocate de formation, diplômée de l’Université libre de Bruxelles, a rejoint le cabinet Arendt & Medernach en 1994 et s’est spécialisée dans le droit des assurances. Elle a exercé de 2007 à 2012 au sein du bureau new-yorkais de l’étude. C’est en 2014 qu’elle a donné un nouveau tour à sa carrière en jouant la carte de l’administrateur indépendant. Toujours avocate, à la tête de son propre cabinet, elle siège comme administratrice indépendante au sein de différents conseils d’administration de banques, de compagnies d’assurances et de fonds d’investissement.

Quel est votre restaurant préféré du pays?

Carine Feipel . – «J’adore manger de la friture. Et j’aime beaucoup aller en manger à la brasserie Koeppchen à Wormeldange . C’est une spécialité typiquement luxembourgeoise. Bien que de nos jours les poissons ne viennent plus de la Moselle, mais soient malheureusement importés. (L’éperlan, qui sert à faire la friture, est un poisson de la famille du saumon et de la truite qui vit essentiellement en milieu estuarien, avec parfois quelques déplacements le long de la côte littorale. Il remonte les fleuves en banc pour frayer, ndlr.)

Côté décor, quelle est votre ambiance préférée dans un restaurant?

«J’aime bien les décors épurés, mais cosy quand même. Comme chez Fani , le restaurant italien étoilé à Roeser.

Un bon repas se termine toujours par un dessert pour moi.
Carine Feipel

Carine Feipel,  présidente,  ILA

Quel est le mets ou le plat indispensable à tout bon menu?

«Je dirais le chocolat. Un bon repas se termine toujours par un dessert pour moi. Et il y faut du chocolat. Une bonne tablette peut aussi faire l’affaire. On a de bons chocolatiers d’ailleurs au Luxembourg, comme Genaveh , qui fait d’excellentes choses.

Quel est votre cocktail préféré, et comment le dégustez-vous?

«Le Hugo . C’est un mélange de sirop de sureau, de crémant et d’eau pétillante, auquel vous ajoutez de la menthe et des morceaux de citron vert. Je le bois volontiers avec des copines en début de soirée. Ça passe très très bien.

100% thé

Êtes-vous plutôt champagne ou crémant?

«Crémant pour soutenir les vignerons luxembourgeois.

Quelle est, selon vous, la meilleure bière du Luxembourg?

«Généralement, je n’aime pas trop la bière parce que je trouve ça amer. Mais il y en a une que j’aime bien boire: la Fruitée de Battin . Très volontiers, d’ailleurs.

Quel est votre spiritueux favori et comment le buvez-vous?

«J’aime bien les liqueurs de café. Avec beaucoup de glaçons.

Parlez-nous de votre moment thé ou café?

«Je suis 100% thé. Et le moment où je préfère le déguster, c’est le matin quand j’arrive au bureau, lorsque tout est encore calme. Je me fais mon thé et je regarde mes e-mails. Et là, je le savoure. Nature. Sans sucre et sans lait. Du thé vert toujours. Qui peut être aromatisé.

Parlons garde-robe. Êtes-vous plutôt sur-mesure ou prêt-à-porter?

«Prêt-à-porter.

Avez-vous un couturier ou une marque favori(te)?

«D’un point de vue historique, je dirais Coco Chanel par rapport au changement de style qu’elle a apporté à la mode féminine. J’admire beaucoup ce qu’elle a fait. Mais, au quotidien, j’aime beaucoup porter la marque Karen Millen . C’est une créatrice anglaise qui a des boutiques un peu partout dans le monde.

Incontournable collier

Quel est votre style? Chic ou décontracté?

«Chic.

Quel est, selon vous, l’accessoire indispensable?

«Le collier. Il peut être fantaisie ou plus classique. Mais je porte toujours un collier. Je me sens nue sans cela.

Êtes-vous plutôt montre mécanique ou montre connectée?

«Connectée. J’ai l’une et l’autre, mais ces derniers temps, je porte beaucoup plus la connectée.

Pour ce qui est des chaussures, les préférez-vous avec ou sans talons?

«Avec talons. Que je porte pour les grandes occasions et pour les réunions importantes. Je dois dire qu’avec le Covid, les talons, on les porte beaucoup moins… C’est dommage. Mais cela ne m’empêche pas d’en acheter quand même…

En soirée, êtes-vous adepte de la petite robe noire ou de tenues plus élaborées?

«J’aime bien la petite robe noire.

Racontez-nous la dernière fois où vous avez mis une robe de soirée?

«Mon papa a fêté ses 80 ans il y a quelques semaines. Vu les circonstances, nous avions fait un grand Zoom familial. Mais mes deux sœurs et moi avions convenu que nous nous mettrions sur notre 31 et donc j’étais en robe de soirée pour l’occasion. C’était une belle soirée en l’honneur de mon papa.

Quand mettez-vous des robes en général?

«Souvent. Dès que j’en ai envie, je ne me prive pas. J’aime beaucoup les robes.

Quel est votre look préféré du week-end?

«Là, alors, je suis plus décontractée. Et pour une soirée, je privilégie l’ensemble jean et escarpins.

Quelle est, pour vous, la faute de goût vestimentaire impardonnable?

«Ce que je n’aime pas du tout voir, c’est des cravates qui sont nouées trop court, au-dessus de la ceinture. Ça ne va pas du tout. Je trouve ça d’un très mauvais goût… Si on veut porter une cravate, il faut que le nœud soit impeccable et que la longueur soit parfaite. Sinon il vaut mieux ne pas en mettre.

Quelle est, selon vous, la personnalité la mieux habillée du pays?

«Pierre Dillenburg. Je trouve qu’il a une élégance et un goût impeccables.

Avez-vous un déguisement de carnaval préféré?

«Non, pas du tout. Si je devais en avoir un, j’aimerais bien me déguiser une fois en panthère rose. Je trouve que cela doit faire un chic déguisement.

New York, New York

Quelle est votre destination préférée pour vous évader?

«Il y en a deux. J’adore aller à la mer, où que ce soit. Et j’adore aller à New York. La mer pour le calme et la grandeur, et puis New York parce que j’y ai vécu cinq ans et que c’est une ville que j’adore, où j’aime beaucoup retourner. J’aime beaucoup les boutiques. J’aime aussi beaucoup aller au Top of the Rock, le sommet du Rockefeller Center parce que de là, vous avez une magnifique vue sur l’ Empire State Building , qui est beaucoup plus touristique et trop fréquenté. Et puis j’aime aussi un endroit qui est peut-être moins connu: c’est Central Park, mais pas le sud où tout le monde va, mais le nord. Là, on est déjà dans Harlem. C’est un endroit réservé aux New-Yorkais qui est vraiment très agréable.

Quelle lecture vous accompagne durant ces escapades?

«Je n’ai pas vraiment d’auteur préféré. En ce moment, je lis le livre de Barack Obama. J’aime bien ce type de livres, sur des personnages historiques, qu’ils soient vivants ou morts.

Et avec quelle bande-son?

«Deux noms me viennent à l’esprit. L’un est le duo australien Angus et Julia Stone . Et le deuxième, petit clin d’œil luxembourgeois, est un autre duo qui s’appelle Magnus and John

Cet entretien est issu de la newsletter Paperjam Finance, le rendez-vous mensuel pour suivre l’actualité financière au Luxembourg.  Vous pouvez vous abonner en suivant ce lien.