POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Des bus RGTR plus propres



capture_decran_2018-05-28_a_16.51.03.png

Ceci correspond au niveau d’émissions de CO2 pour les bus du réseau RGTR d’ici à 2030, selon les prévisions dévoilées lundi par François Bausch (Déi Gréng), ministre du Développement durable et des Infrastructures. Si ce dernier assure «ne pas encore prévoir à ce jour à 100% la technologie à retenir», il assure qu’à cet horizon, «la plupart des lignes du réseau» pourront être opérées par de tels véhicules. À noter qu’en janvier 2019, le département des Transports disposera d’un parc «de 30 bus électriques et de 6 bus plug-in hybrides», dont les premiers ont été mis en service en février dernier.