ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

8 millions d’euros levés

Chattermill, le bon coup du CEO de... VNX



Chattermill utilise l’intelligence artificielle et le machine learning pour tirer profit plus vite des avis des consommateurs. Les plates-formes peuvent alors adapter leurs services en temps réel ou répondre en temps réel. (Photo: Shutterstock)

Chattermill utilise l’intelligence artificielle et le machine learning pour tirer profit plus vite des avis des consommateurs. Les plates-formes peuvent alors adapter leurs services en temps réel ou répondre en temps réel. (Photo: Shutterstock)

La start-up londonienne Chattermill a annoncé avoir levé 8 millions d’euros supplémentaires en série A. Parmi les premiers à y avoir cru, le CEO de VNX, Alexander Tkachenko, avec sa société d’investissement 2be.lu.

Dmitry Isupov et Mikhail Dubov sont Russes. Mais ce n’est pas pour cela qu’Alexander Tkachenko a investi très tôt dans le projet de Chattermill. «Juste parce que ce qu’ils voulaient était compréhensible pour moi. En deux ans (depuis 2016), l’entreprise a conquis de nombreux clients internationaux, dont Uber», confiait le CEO de 2be.lu et de VNX, en 2018.

Deux ans plus tard, cette solution qui permet de donner de la valeur aux commentaires de clients ou de prospects grâce au machine learning a aussi séduit HelloFresh, Deliveroo et Zappos. Et même la fintech TransferWise.

Cette semaine, elle a annoncé avoir levé 8 millions d’euros en série A auprès de DN Capital, Ventech et btov (aussi présente au Luxembourg) ainsi que de business angels comme Matt Price (vice-président senior chez Zendesk), qui entre au conseil d’administration comme directeur exécutif.