ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

après l’annulation

«Chaque organisateur de marathon n’a pensé qu’à lui-même!»



La Ville de Luxembourg a pris la décision le 23 mars d’annuler tous les événements sportifs, dont l’ING Night Marathon. (Photo: Nader Ghavami)

La Ville de Luxembourg a pris la décision le 23 mars d’annuler tous les événements sportifs, dont l’ING Night Marathon. (Photo: Nader Ghavami)

La société Step by step, qui coordonne l’organisation de l’ING Night Marathon, est en première ligne pour répondre aux interrogations de toutes les parties prenantes à l’événement. Son dirigeant déplore les reports de dates de certains organisateurs qui vont défavoriser d’autres courses.

12.000 coureurs étaient attendus sur la ligne de départ de la 15e édition de l’ING Night Marathon, qui aurait dû avoir lieu le 23 mai. C’est moins de participants que l’année précédente (environ 16.000 coureurs en 2019), mais beaucoup avaient hésité à s’inscrire du fait de la crise du coronavirus.

La Ville de Luxembourg a finalement pris la décision le 23 mars d’annuler tous les événements sportifs, et l’organisateur du marathon a dû réagir rapidement à la nouvelle.

Erich François, dirigeant de la société organisatrice Step by step, en est toujours ému: «L’organisation du marathon nous prend une année entière. Il nous restait donc encore deux mois pour finaliser l’événement. Et nous avions travaillé dur ces dernières semaines pour qu’il ait bien lieu. C’est donc difficile de faire une croix sur tout le travail réalisé jusque-là.»

300 parties prenantes

Il doit désormais s’atteler à la tâche de contacter chacune des parties prenantes et apporter des réponses à leurs questions sur l’événement annulé,  comme sur l’organisation de l’édition 2021.

«Nous devons maintenant échanger avec toutes les parties prenantes: les coureurs, les sponsors, tous ceux qui s’occupent de la logistique de la course (construction des scènes, collecte des déchets…). Il y en a environ 300», précise Erich François. Avant d’ajouter: «Heureusement, tout le monde est compréhensif, et heureusement, les sponsors réagissent de manière assez positive à la situation. Nous échangeons en ce moment pour trouver une solution.»

En 2019, l’ING Night Marathon avait rassemblé 16.000 coureurs , mais aussi 100.000 spectateurs venus encourager les sportifs, ainsi que 300 musiciens. Et plus de 450 employés des services communaux avaient été sollicités pour la logistique.

Pour Step by step, les pertes financières peuvent s’évaluer à un montant à 6 chiffres. Son assureur, Circles Group, ne pourra pas les éponger, la pandémie faisant partie des exclusions de garanties du contrat. «C’est une catastrophe. Voilà pourquoi je n’ai pas vraiment envie de parler de mon assureur… Le monde de l’organisation de marathons se trouve aujourd’hui en difficulté. Et beaucoup d’organisateurs ne vont pas survivre à ces annulations. À l’avenir, il est clair qu’il y aura beaucoup moins d’événements», analyse Erich François.

Manque de solidarité

Mais il y a un autre sujet sur lequel ce dernier ne décolère pas: les reports de certaines courses, qui vont donc se faire au détriment d’autres.

«Ce qui m’agace beaucoup, c’est que certains organisateurs de marathons de printemps ont déjà prévenu qu’ils reportaient leur événement à l’automne. C’est par exemple le cas de Paris, Amsterdam, Londres ou Hambourg. Le problème, c’est qu’ils vont donc faire concurrence aux autres courses auparavant prévues en automne. Et une concurrence très déloyale!»

Il poursuit: «Dans un tel contexte, tous les organisateurs auraient dû faire preuve de solidarité et annoncer le report de leur course à la même date l’année prochaine. Là, chaque organisateur n’a pensé qu’à lui-même!»