ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

PROJETS À VENIR (2/10)

Les chantiers remarquables: la Villa Pétrusse



La Villa Pétrusse fait l’objet d’une campagne de restauration et de transformation réalisée par Jim Clemes Associates pour la Compagnie financière La Luxembourgeoise.   (Illustration: Jim Clemes Associates)

La Villa Pétrusse fait l’objet d’une campagne de restauration et de transformation réalisée par Jim Clemes Associates pour la Compagnie financière La Luxembourgeoise.   (Illustration: Jim Clemes Associates)

Dans le cadre de l’opération «Un été pas comme les autres», Paperjam présente chaque semaine un projet architectural à venir, que ce soit dans le domaine de l’immobilier de bureaux, du résidentiel, de l’urbanisme ou de l’équipement collectif. Aujourd’hui, focus sur le projet de rénovation de la Villa Baldauff qui se transforme en Villa Pétrusse et en hôtel cinq étoiles.

La propriété qui se trouve dans le centre-ville de Luxembourg a été rachetée par la Compagnie financière La Luxembourgeoise (environ 10 millions d’euros), qui a souhaité transformer cette demeure classée patrimoine national en hôtel cinq étoiles (investissement: environ 20 millions d’euros). La métamorphose est confiée au bureau d’architectes Jim Clemes Associates, en collaboration avec les ingénieurs auCARRE et Jean Schmit Engineering.

La Villa Baldauff portait jusque-là l’ancien nom de ses propriétaires, mais elle devient désormais Villa Pétrusse, pour plus de neutralité. Cette transformation permettra d’y installer 21 chambres d’hôtel, un bar et un restaurant, et rendra ainsi ce joyau de l’architecture de la fin du 19e siècle accessible au public.

La Villa Pétrusse se compose d’une maison principale et d’une annexe. (Illustration: Jim Clemes Associates)

1 / 3

Vue des façades donnant sur la rue. (Illustration: Jim Clemes Associates)

2 / 3

Vue des façades arrière orientées vers le jardin. (Illustration: Jim Clemes Associates)

3 / 3

Malheureusement, en cours de travaux, les équipes ont découvert que la mérule, un champignon qui attaque le bois, avait fait des ravages, principalement dans l’annexe de la villa qui a dû être démontée pierre par pierre pour être reconstruite par la suite.

Dans la villa, les travaux se font bien entendu dans le respect de l’existant, et avec toute l’expertise nécessaire des professionnels et restaurateurs. Toutes les parties techniques, par exemple, seront installées sous le parvis entre la villa et l’annexe pour ne pas dénaturer l’aspect de la villa.

La villa s’ouvre à l’arrière sur un magnifique jardin. (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

1 / 2

Le jardin de la villa est l’œuvre d’Édouard André et est conçu dans la continuité des parcs de la ville.   (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

2 / 2

Grâce aux différents sondages qui ont pu être réalisés sur les décors intérieurs, les opérations de restauration pourront être le plus fidèle possible aux éléments originaux.

Les anciennes casemates, qui sont accessibles depuis la maison, seront restaurées et réaffectées en couloir de liaison. Le parc de la villa, dessiné par Édouard André, auteur également des parcs de la ville, aura aussi une nouvelle jeunesse.

Vue du hall d’entrée de la villa. (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

1 / 11

Détails du plafond du hall d’entrée. (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

2 / 11

Un des salons, au style néo-Renaissance, avec sa majestueuse cheminée. (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

3 / 11

Détails d’une des portes du rez-de-chaussée. (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

4 / 11

Un des salons du rez-de-chaussée. (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

5 / 11

On trouve encore des plafonds peints ornés de stucs dans la villa. (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

6 / 11

À l’étage, la décoration se fait plus discrète, mais a été également préservée. (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

7 / 11

Une des chambres du premier étage. (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

8 / 11

Le couloir du dernier étage, niveau destiné à l’époque à loger les domestiques. (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

9 / 11

Au sous-sol, on trouve des caves voûtées et des rangements pour le vin. (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

10 / 11

Des casemates passent sous la maison. (Photo: Jan Hanrion/Patricia Pitsch – archives Maison Moderne)

11 / 11

Il s’agit là d’une restauration importante pour le patrimoine national, et qui est entre les mains d’architectes ayant déjà l’expérience de travailler avec des bâtiments protégés, puisque Jim Clemes Associates était intervenu, entre autres, sur le siège de l’Arbed,  devenu aujourd’hui le 19 Liberté et propriété de la BCEE, également classé patrimoine national.

Fiche technique

Maître d’ouvrage: la Compagnie Financière La Luxembourgeoise Architecte: Jim Clemes Associates Ingénieur génie civil: auCARRE Ingénieur génie technique: Jean Schmit Engineering Début des travaux: second semestre 2019 Livraison prévisionnelle: 2022