ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

PROJETS À VENIR (9/10)

Les chantiers remarquables: Jean Monnet 2



Le Jean Monnet 2 est un des plus gros chantiers en cours au Luxembourg. (Illustration: KSP Jürgen Engel Architekten)

Le Jean Monnet 2 est un des plus gros chantiers en cours au Luxembourg. (Illustration: KSP Jürgen Engel Architekten)

Dans le cadre des séries «Un été pas comme les autres», Paperjam.lu présente chaque semaine un projet architectural à venir, que ce soit dans le domaine de l’immobilier de bureaux, du résidentiel, de l’urbanisme ou un équipement collectif. Aujourd’hui, focus sur le projet Jean Monnet 2 à Luxembourg.

Il s’agit d’un des plus gros chantiers de bureaux en cours au Luxembourg. Le bâtiment Jean Monnet 2 de la Commission européenne représente une surface brute de 190.000m² (36.600m² de surfaces nettes de bureaux) répartis en deux bâtiments. Il y aura une tour de 24 étages (environ 90m de haut) et un bâtiment barre haut de 7 niveaux et long de 180m sur 80m de large.

Ce nouveau complexe administratif permettra de rassembler sur un même site la grande majorité des services de la Commission européenne qui sont actuellement dispersés au Kirchberg et à la Cloche d’Or. En plus des bureaux et des espaces y relatifs, on trouvera différents espaces de restauration (un restaurant d’entreprise pour 2.400 repas/jour, une cafétéria pour 300 personnes et un restaurant à la carte de 80 couverts), un centre de conférences avec auditorium, une bibliothèque, un centre de santé, un espace fitness et sport pour 100 personnes, des agences bancaires, une zone pour la presse et de nombreuses zones spéciales pour le tri du courrier, l’archivage, le stockage et la logistique... Un parking de 1.200 emplacements est programmé en sous-sol.

Le hall d’entrée, dénommé «La Magistrale», sera un vaste auditorium couvert de 12m de large et haut de 6 étages. Ce hall d’entrée, en plus de l’accueil, desservira les différentes zones de restauration et le centre de conférences. Il est aussi pensé comme une prolongation intérieure du parvis extérieur (dont l’aménagement est conçu en collaboration avec le Fuak), une épine dorsale pour ce nouveau bâtiment tout en permettant la circulation verticale.

Les bureaux sont divisés en unités de 400m² et accueilleront au total 3.600 agents. Leur aménagement intérieur répond à une grande flexibilité, avec des espaces individuels, partagés ou paysagers. Grâce à l’introduction de quatre cours intérieures paysagères, tous les postes de travail restent alignés le long des façades et bénéficient de la lumière naturelle.

Ces nouveaux bâtiments ont une volumétrie très compacte ce qui permet d’optimiser l’approche énergétique. Une certification BREEAM Excellent est visée.

Rappelons qu’en 2009, un accord de principe avait été signé entre l’État luxembourgeois, le Fonds Kirchberg et la Commission européenne pour construire un nouveau bâtiment afin de remplacer le Jean Monnet contaminé par l’amiante, avant que le concours d’architecture ne soit lancé en 2010 et remporté par KSP Jürgen Engel Architekten. Depuis lors, les études ont eu cours, menées par l’ARGE JMO2, composée par KSP Jürgen Engel Architeckten, Bollinger+Grohmann Ingenieure et Edeis, avec une validation de l’APS en juillet 2015, de l’APD en juin 2016 et l’autorisation de bâtir délivrée en 2017. Le premier coup de pelle a été donné le 4 juin 2018. Les travaux ont une durée estimée de 72 mois. La mise en service devrait pouvoir se faire courant 2024.

Son budget total est de 526,3 millions d’euros, pris en charge dans un premier temps par l’État avant que la Commission européenne ne rembourse à la livraison du bâtiment. C’est l’entreprise luxembourgeoise Tralux Construction qui a reçu l’attribution de la construction pour la phase 1 de ce projet qui concerne le bâtiment bas de six étages hors sol (130.000m²).