POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Université du luxembourg

La chaire Atoz reconduite pour cinq ans



Forte de son succès aux yeux de l’Uni comme d’Atoz, la chaire en droit fiscal européen est prolongée d’au moins cinq ans. (Photo: Université du Luxembourg)

Forte de son succès aux yeux de l’Uni comme d’Atoz, la chaire en droit fiscal européen est prolongée d’au moins cinq ans. (Photo: Université du Luxembourg)

La première chaire de la faculté de Droit, d’Économie et de Finance à avoir été sponsorisée par des fonds privés est prolongée pour cinq ans au lendemain de son 10e anniversaire.

Créée en 2009 par Atoz Tax Advisers, la chaire Atoz en droit fiscal européen et international a célébré ses 10 ans il y a quelques jours. Une «collaboration réussie» qui a notamment généré 30 conférences sur des enjeux fiscaux très présents dans l’actualité, comme l’échange automatique d’informations, l’érosion de l’assiette fiscale et le transfert de bénéfices (Beps), l’aide publique, les régimes de propriété intellectuelle et la taxation des fonds d’investissement. Huit livres ont également été publiés à la suite de ces conférences, et huit autres le seront d’ici 2023.

La chaire soutient également le master en droit fiscal européen et international, ainsi que la recherche doctorale et postdoctorale. Ce programme a diplômé 150 étudiants depuis 10 ans. L’Atoz Foundation, bras financier du cabinet de conseil pour ses initiatives dans le domaine de l’éducation des enfants et des jeunes, attribue aussi une bourse de 10.000 euros chaque année à un étudiant de ce master.

La prolongation de cinq ans de la chaire, à travers un accord renouvelable, a été signée par Yves Elsen, président du conseil de gouvernance de l’Uni, Stéphane Pallage, le recteur, et Tonika Hirdman, directrice générale de la Fondation de Luxembourg représentant l’Atoz Foundation.

Ces ponts que nous construisons pour nos diplômés sont sans aucun doute l’un des effets les plus positifs de tels partenariats privés et publics.

Katalin Ligeti,  doyenne,  faculté de Droit, d’Économie et de Finance

La pérennisation de cette chaire a été saluée par la doyenne de la faculté de Droit, d’Économie et de Finance, Katalin Ligeti. «Je suis heureuse de célébrer cette étape importante de notre partenariat avec Atoz et me réjouis à l’avance des cinq années supplémentaires durant lesquelles nous travaillerons ensemble. En plus de la bourse et des résultats des recherches, la chaire Atoz a permis la création d’un LL.M. (master, ndlr) pour inspirer les fiscalistes de demain par le biais de méthodes pratiques, réduisant ainsi l’écart entre l’environnement académique et le monde du travail. Ces ponts que nous construisons pour nos diplômés sont sans aucun doute l’un des effets les plus positifs de tels partenariats privés et publics.»

«Je suis très fier de ce que nous avons accompli dans le cadre de ce partenariat au cours des 10 dernières années et je suis impatient de voir ce que nous allons encore accomplir», a renchéri Keith O’Donnell, managing partner du cabinet de conseil. «Soutenir les diplômés en fiscalité de cette manière-ci permet à la profession de continuer à évoluer dans un marché mondial en transformation permanente, et je me réjouis du rôle déterminant que joue Atoz dans cette aventure.»